Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Kenya : ces femmes fabriquent et offrent gratuitement des seins tricotés aux survivantes du cancer du sein (photos)
08/10/2019 à 13h41 par La redaction

Des milliers de patientes atteintes d’un cancer du sein sur le continent et dans le monde meurent dans la douleur, et la plupart des femmes ont une faible estime d’elles-mêmes et manquent de confiance dans l’issue de la maladie.

Les seins sont une partie tellement intime et cruciale du corps d’une femme, donnant confiance et fierté à beaucoup de femmes, quelle que soit leur taille.

Perdre un sein à cause d’une maladie comme le cancer peut être intimidant et épuisant sur le plan émotionnel pour les femmes, surtout pour celles qui tiennent tant à leur apparence physique.

Un groupe de Kenyanes, composé de femmes ayant survécu au cancer du sein et d’hommes ayant perdu leur femme à cause de la maladie, ont choisi d’appuyer les survivantes du cancer du sein grâce à une initiative plutôt unique qui renforce la confiance des femmes qui ont subi une mastectomie.

Kenya : ces femmes fabriquent et offrent gratuitement des seins tricotés aux survivantes du cancer du sein (photos)

Connue sous le nom « Limau Cancer Connection », l’équipe basée à Nairobi, dirigée par Nancy Githoitho, a pris l’initiative de tricoter des prothèses pour les femmes dont les seins ont été enlevés.

Limau signifie citron en kiswahili et le nom du groupe est dérivé de la célèbre citation : « Quand la vie te donne des citrons, fais de la limonade ».  Le groupe tricote des « nichons » qui remplacent maintenant les prothèses en silicone et les offrent gratuitement aux femmes.

Selon Githoitho, la « Limau Cancer Connection », en tant que groupe de soutien contre le cancer, est née de la volonté d’atteindre les femmes dont la vie a été bouleversée par le cancer.

Githoitho, qui a perdu sa propre mère à cause d’un cancer et qui a vu les moments épuisants et pénibles que la maladie a fait vivre à sa mère, est revenue des États-Unis au Kenya avec le cœur lourd.

Kenya : ces femmes fabriquent et offrent gratuitement des seins tricotés aux survivantes du cancer du sein (photos)

Elle a poursuivi ses recherches sur les alternatives aux prothèses en silicone et elle a fini par mettre au monde l’idée des prothèses en silicones tricotés.

« La plus grande peur de ma mère était de savoir qu’elle n’avait qu’un sein. Elle m’a appelé un jour et m’a demandé si je pouvais lui offrir une prothèse ainsi que des soutiens-gorge pour mastectomie. J’ai été vraiment choquée de découvrir que le coût des prothèses et des soutiens-gorge spéciaux était très élevé au Kenya ».

« Après avoir vu ce que ma mère vivait pendant une visite au Kenya, je ne pouvais m’empêcher de me demander combien d’autres kényanes vivaient ce que ma mère vivait et ne pouvaient pas se permettre ce qui était disponible au Kenya. Quand je suis retournée aux États-Unis, j’ai cherché d’autres prothèses et je suis tombée sur des nichons tricotés et j’ai contacté la fondatrice Barbara Demores qui est aussi une survivante du cancer du sein. Elle m’a mise en contact avec une équipe qu’elle avait formée au Rwanda et c’est ainsi que l’idée de tricoter les prothèses a été conçue », a-t-elle déclaré aux médias locaux.

Certaines kényanes, qui ont les moyens de se payer des prothèses, ont exprimé leur mécontentement quant à la façon dont elles ne peuvent pas les porter, surtout pendant la saison chaude. Beaucoup d’entre elles ont maintenant trouvé leur confiance dans le confort d’utiliser les seins tricotés.

Anne Nyambura, une bénéficiaire qui préfère les nichons tricotés à la prothèse en silicone, a déclaré que les seins tricotés sont faciles à porter.

« Celui en silicone n’était pas confortable, car il glissait quand je transpirait. Parfois, elle sortait de ma poitrine quand j’étais devant les gens ».

En plus de distribuer gratuitement les seins tricotés aux survivantes « Limau Cancer Connection » aide des milliers de femmes à se redécouvrir en redonnant confiance à celles dont la vie a été gravement affectée après une mastectomie.

Le groupe agit également comme un réseau de soutien où les membres se rencontrent et partagent leurs histoires pour habiliter et encourager les patientes et les familles touchées par le cancer.

Kenya : ces femmes fabriquent et offrent gratuitement des seins tricotés aux survivantes du cancer du sein (photos)

Githoitho finance actuellement l’entreprise de sa poche avec l’aide d’un groupe similaire aux États-Unis.

Le groupe offre également une formation volontaire gratuite aux hommes et aux femmes sur comment tricoter les seins et ensemble ils aident des milliers de femmes au Kenya.

Crédit photo : facetofaceafrica

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 543 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Un Professeur décapité en région parisienne : les raisons de l’assassinat dévoilées

18/10/2020

Un Professeur...

Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie, qui lors d’un...
Thomas Sankara: nouveau rebondissement dans l’affaire de son assassinat

18/10/2020

Thomas Sankara:...

Un nouveau rebondissement vient d’être observé dans...
Violences préélectorales / Le domicile d’Affi N’guessan incendié à Bongouanou, sa ville natale

18/10/2020

Violences préélectorales...

La Côte d’Ivoire va-t-elle sombrer dans le...
Après le discours de Ouattara à Bouaké, Soro riposte: ” Son pouvoir est fini “

18/10/2020

Après le...

Guillaume Soro n’a pas attendu longtemps pour...
Boycott de l’opposition ivoirienne / Hamed Bakoyoko demande de cesser et de retirer ” leurs mots d’ordre de boycott… “

18/10/2020

Boycott de...

Le Premier Ministre Ivoirien Hamed Bakayoko s’est...
Côte d’Ivoire / Présidentielle 2020 : la CEDEAO dépêche une mission à Abidjan

18/10/2020

Côte d’Ivoire...

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique...
Présidentielle 2020 : Donald Trump révèle ce qu’il fera s’il perd face à Joe Biden

18/10/2020

Présidentielle 2020...

Le président Donald Trump a laissé entendre...
Brutalité policière au Nigeria : après Wizkid, Davido tacle le président Buhari

18/10/2020

Brutalité policière...

Davido s’en est pris au président Buhari...
Sessimé rend un vibrant hommage à l'atlhète Noélie Yarigo

17/10/2020

Sessimé rend...

La musicienne béninoise Sessimé rend un vibrant...
Bénin : Jean-Philippe Guidibi, candidat aux élections présidentielles 2021 ?

17/10/2020

Bénin :...

Encore quelques mois pour élire un nouveau...
L’ÉTAT DU CAMEROUN REND HOMMAGE À MANU DIBANGO EN FRANCE

17/10/2020

L’ÉTAT DU...

Décédé en mars dernier des suites de...
Emmanuel Macron : "Ils ne passeront pas"

17/10/2020

Emmanuel Macron...

Emmanuel Macron ému et tendu. Ce vendredi...
Guinée : Bolloré construit et inaugure des latrines d'une école

17/10/2020

Guinée :...

En Guinée de Conakry, le groupe Bolloré...
Côte d'Ivoire : Hayek Hassan vole au secours d'Ange Farot

17/10/2020

Côte d’Ivoire...

Connu pour ses bienfaits, Hayek Hassan vole...
Alpha Condé s'écroule en pleine campagne ( photos)

17/10/2020

Alpha Condé...

Le président guinéen se voit jouer des...
Interview exclusive de Mme SIDIBE Fadjimata Maman, l’ambassadeur du Niger au Togo

17/10/2020

Interview exclusive...

La pandémie du Coronavirus impacte le monde...
Affaire Libyenne : Nicolas Sarkozy mis en examen « pour association de malfaiteurs »

17/10/2020

Affaire Libyenne...

  Une quatrième mise en examen pour...
Covid-19 : le ministre des sports de l’Italie s’en prend à Cristiano Ronaldo

17/10/2020

Covid-19 :...

Vinecnzo Spadafora, ministre des sports italien, s’en...
Libye : un cousin de Mouammar Kadhafi entend traduire Hillary Clinton en justice

17/10/2020

Libye :...

Ahmad Kadhaf al-Dam, cousin de Mouammar Kadhafi...
Affaire Libyenne : Nicolas Sarkozy mis en examen « pour association de malfaiteurs »

17/10/2020

Mis en...

Englué dans plusieurs affaires judiciaires depuis qu’il...

Des milliers de patientes atteintes d’un cancer du sein sur le continent et dans le monde meurent dans la douleur, et la plupart des femmes ont une faible estime d’elles-mêmes et manquent de confiance dans l’issue de la maladie.

Les seins sont une partie tellement intime et cruciale du corps d’une femme, donnant confiance et fierté à beaucoup de femmes, quelle que soit leur taille.

Perdre un sein à cause d’une maladie comme le cancer peut être intimidant et épuisant sur le plan émotionnel pour les femmes, surtout pour celles qui tiennent tant à leur apparence physique.

Un groupe de Kenyanes, composé de femmes ayant survécu au cancer du sein et d’hommes ayant perdu leur femme à cause de la maladie, ont choisi d’appuyer les survivantes du cancer du sein grâce à une initiative plutôt unique qui renforce la confiance des femmes qui ont subi une mastectomie.

Kenya : ces femmes fabriquent et offrent gratuitement des seins tricotés aux survivantes du cancer du sein (photos)

Connue sous le nom « Limau Cancer Connection », l’équipe basée à Nairobi, dirigée par Nancy Githoitho, a pris l’initiative de tricoter des prothèses pour les femmes dont les seins ont été enlevés.

Limau signifie citron en kiswahili et le nom du groupe est dérivé de la célèbre citation : « Quand la vie te donne des citrons, fais de la limonade ».  Le groupe tricote des « nichons » qui remplacent maintenant les prothèses en silicone et les offrent gratuitement aux femmes.

Selon Githoitho, la « Limau Cancer Connection », en tant que groupe de soutien contre le cancer, est née de la volonté d’atteindre les femmes dont la vie a été bouleversée par le cancer.

Githoitho, qui a perdu sa propre mère à cause d’un cancer et qui a vu les moments épuisants et pénibles que la maladie a fait vivre à sa mère, est revenue des États-Unis au Kenya avec le cœur lourd.

Kenya : ces femmes fabriquent et offrent gratuitement des seins tricotés aux survivantes du cancer du sein (photos)

Elle a poursuivi ses recherches sur les alternatives aux prothèses en silicone et elle a fini par mettre au monde l’idée des prothèses en silicones tricotés.

« La plus grande peur de ma mère était de savoir qu’elle n’avait qu’un sein. Elle m’a appelé un jour et m’a demandé si je pouvais lui offrir une prothèse ainsi que des soutiens-gorge pour mastectomie. J’ai été vraiment choquée de découvrir que le coût des prothèses et des soutiens-gorge spéciaux était très élevé au Kenya ».

« Après avoir vu ce que ma mère vivait pendant une visite au Kenya, je ne pouvais m’empêcher de me demander combien d’autres kényanes vivaient ce que ma mère vivait et ne pouvaient pas se permettre ce qui était disponible au Kenya. Quand je suis retournée aux États-Unis, j’ai cherché d’autres prothèses et je suis tombée sur des nichons tricotés et j’ai contacté la fondatrice Barbara Demores qui est aussi une survivante du cancer du sein. Elle m’a mise en contact avec une équipe qu’elle avait formée au Rwanda et c’est ainsi que l’idée de tricoter les prothèses a été conçue », a-t-elle déclaré aux médias locaux.

Certaines kényanes, qui ont les moyens de se payer des prothèses, ont exprimé leur mécontentement quant à la façon dont elles ne peuvent pas les porter, surtout pendant la saison chaude. Beaucoup d’entre elles ont maintenant trouvé leur confiance dans le confort d’utiliser les seins tricotés.

Anne Nyambura, une bénéficiaire qui préfère les nichons tricotés à la prothèse en silicone, a déclaré que les seins tricotés sont faciles à porter.

« Celui en silicone n’était pas confortable, car il glissait quand je transpirait. Parfois, elle sortait de ma poitrine quand j’étais devant les gens ».

En plus de distribuer gratuitement les seins tricotés aux survivantes « Limau Cancer Connection » aide des milliers de femmes à se redécouvrir en redonnant confiance à celles dont la vie a été gravement affectée après une mastectomie.

Le groupe agit également comme un réseau de soutien où les membres se rencontrent et partagent leurs histoires pour habiliter et encourager les patientes et les familles touchées par le cancer.

Kenya : ces femmes fabriquent et offrent gratuitement des seins tricotés aux survivantes du cancer du sein (photos)

Githoitho finance actuellement l’entreprise de sa poche avec l’aide d’un groupe similaire aux États-Unis.

Le groupe offre également une formation volontaire gratuite aux hommes et aux femmes sur comment tricoter les seins et ensemble ils aident des milliers de femmes au Kenya.

Crédit photo : facetofaceafrica

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 543 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire