En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3

La famille royale en crise : Le prince Adrew accusé d’agression sexuelle



Au milieu d’une série de controverses, dont les mémoires du prince Harry et la série Netflix « Harry & Meghan, Charles III », la famille royale est aujourd’hui confrontée à une nouvelle menace : le prince Andrew. Le duc d’York est accusé de violences sexuelles et de liens étroits avec Jeffrey Epstein.

Les enjeux sont d’autant plus importants que l’accusatrice préparerait un livre révélateur, comme l’a révélé l’expert royal Omid Scobie au Sunday Times.

La famille royale « en crise » en raison de divers facteurs, affirme Omid Scobie

Lire aussi : Un membre de la famille britannique accusé d’agressions sexuelles

Omid Scobie, journaliste et spécialiste de la famille royale, brosse un tableau sombre de l’état actuel de la famille, qu’il qualifie de « en crise ». Il attribue cette situation difficile à une combinaison d' »apathie », de « manque d’intérêt » de la part de la jeune génération et d’un « mouvement républicain croissant ». M. Scobie suggère que depuis le décès de la reine Élisabeth II, la monarchie est sur un pied d’égalité.

« Pour rester pertinent, le système, dans une tournure presque trumpienne, s’appuie sur le patriotisme – voire le chauvinisme – pour consolider son objectif. Plutôt que de jamais faire face aux défis des temps modernes, qu’il s’agisse de la diversité ou d’autres problèmes sociaux, l’institution monarchique s’en détourne régulièrement et s’appuie sur le soutien aux choses du passé au lieu d’élargir la suite de la famille royale», révèle l’expert de la famille.

La tension entre Charles III et son fils Harry et les tensions externes

Lire aussi : Angleterre : Meghan Markle divise la famille royale

Dans son livre « Endgame », M. Scobie affirme que le roi Charles est résolu à éviter une rencontre avec le prince Harry. Selon lui, le monarque a ignoré une « demande de rendez-vous » de son fils cadet et a ordonné à un assistant de le renvoyer, arguant que Harry était « surchargé de travail ». La communication tendue entre le père et le fils aurait atteint un point tel qu’ils auraient échangé à peine deux mots au téléphone pendant le Noël précédent.

Avec les accusations contre le prince Adrew, la famille royale est aujourd’hui confrontée non seulement à des tensions internes, mais aussi à des menaces externes qui pourraient aggraver la crise existante.1480062 la famille royale britannique ici en 2015 a londres

 

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ?

Enquêtes, interviews, analyses…

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en illimité !