Justice

Emmanuel Macron : sorti de prison, son gifleur affirme n’avoir « aucun regret »

Emmanuel Macron traité de "jeune président" par les Talibans

Le 8 juin dernier, le président français Emmanuel Macron effectuait un déplacement à Tain-l’Hermitage (Drôme). Un déplacement marqué par un incident majeur : le chef de l’Etat français a été giflé par Damien Tarel.

A la suite de cet évènement, Damien Tarel a été condamné le 10 juin à 18 mois de prison, dont 4 ferme. Lors de son audience au tribunal correctionnel de Valence, l’homme de 28 ans avait assumé son acte et revendiqué une certaine portée politique, évoquant toutefois un geste qui n’était pas réfléchi.

« Les gilets jaunes et le peuple français s’expriment mais leur avis n’est pas écouté. Beaucoup de monde ressent cette injustice. Je me suis senti investi », « , avait-il déclaré.

À lire aussi :   France: Emmanuel Macron giflé lors d’une visite, l’agresseur arrêté et son domicile perquisitionné

Damien Tarel est sorti de la prison de Valence ce samedi. Interrogé par BFMTV le jeune homme a dit n’avoir « aucun regret » quant à son geste et qu’il serait « peut-être » ce samedi après-midi à la manifestation « contre le pass sanitaire ».

Il a profité de l’occasion pour saluer tous ceux qui lui ont apporté du soutien. « J’ai eu beaucoup de lettres de soutien. Je pense que si j’ai pu tenir, c’est grâce à tous les soutiens qui m’ont envoyé notamment des livres », a-t-il lancé.

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire