...

Amazon remporte une grande victoire en Afrique du Sud


Video player

La construction des bureaux d’Amazon.com Inc. prévus au Cap devrait être autorisée, selon un tribunal sud-africain. Ce feu vert constitue un revers pour les populations autochtones qui tentent d’empêcher le développement de l’entreprise sur leur territoire.

La décision de la Haute Cour du Cap occidental a déclaré que les opposants au projet n’ont pas pu « démontrer que le droit au patrimoine risque de subir un quelconque préjudice », tout en ajoutant que la valeur culturelle du site est incontestée.

« Au contraire, les documents indiquaient que le développement pourrait mettre en valeur les ressources du territoire compte tenu de l’état dégradé du site lorsque les autorisations ont été accordées. »

Lire aussi : Cybersécurité : Amazon fait appel à Michael B. Jordan pour sensibiliser les internautes

Liesbeek Leisure Properties Trust développe le site qu’Amazon prévoyait d’utiliser comme bureau phare en Afrique, consolidant ses employés dans la ville et accueillant de nouvelles embauches pour ses opérations en expansion.

Amazon s’est développé sur le continent en construisant des centres de données et en ouvrant des bureaux supplémentaires à Johannesburg et Lagos.

L’Afrique a une population jeune, à croissance rapide et férue de technologie, ce qui en fait un marché attrayant, bien que des problèmes tels que l’accès ponctuel à Internet et à l’électricité dans de nombreux pays aient historiquement limité la croissance.

Le nombre de travailleurs qualifiés et les infrastructures de l’Afrique du Sud, l’économie la plus développée du continent, en ont fait une destination attrayante pour les entreprises technologiques internationales qui cherchent à se développer, notamment Google d’Alphabet Inc. et Microsoft Corp.

Lire aussi : Amazon : ses employés lui préparent de gros coups

👉Rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp

Les batailles actuelles autour du site de Liesbeek ont entraîné un certain nombre de retards dans le projet pour le promoteur et l’entreprise.

Le jugement est une « victoire majeure pour tous les Capetoniens qui vont bénéficier du projet de R4,6 milliards », a déclaré Liesbeek Leisure Properties Trust dans un communiqué mardi. Un représentant d’Amazon s’est refusé à tout commentaire.

Le tribunal a également déclaré que le jugement initial de mars dans lequel un juge a ordonné l’arrêt du développement pendant qu’il examinait si les peuples des premières nations avaient été consultés de manière appropriée, avait été induit par la fraude.

Lire aussi : Canal+ et Amazon, un accord signé grâce à Lionel Messi ?

Elle a déclaré que le défendeur avait présenté de manière inexacte des informations relatives à la constitution de Goringhaicona Khoi Khoin et qu’il n’avait pas l’autorisation d’entamer les procédures qui ont abouti au jugement initial. Il a également déformé le point de vue de certains chefs indigènes sans les consulter, a-t-il ajouté.

Un représentant de la tribu qui s’oppose au développement n’a pas eu de commentaire immédiat. L’arrêt a été rendu avec dépens pour les appelants.

→ A LIRE AUSSI : Chrome : Comment se connecter et se déconnecter de votre compte Google ?

→ A LIRE AUSSI : Twitter : 5 outils de marketing que les entreprises doivent connaître

→ A LIRE AUSSI : Comment supprimer le son d’une vidéo avec Google Photos

--

Quel est ton avis sur doingbuzz en terme de qualités de service?

Consulter son résultat

Loading ... Loading ...
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire