togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

« Adolf Hitler c’est un enfant de chœur à côté de Netanyahu »

&Quot;Adolf Hitler C'Est Un Enfant De Chœur À Côté De Netanyahu&Quot;

Le monde du sport français a été secoué par les propos controversés de l’ancien coureur français Mahiedine Mekhissi, triple médaillé olympique dans l’épreuve du 3000 m steeple. Sur le réseau social X, Mekhissi a comparé le chef du gouvernement israélien Benyamin Netanyahou à Adolf Hitler, le leader du parti nazi responsable de l’Holocauste, déclarant : « Adolf Hitler, c’est un enfant de chœur à côté de Netanyahou ! L’Occident de vrais collabos ». Ces déclarations ont déclenché une vague de réactions et de condamnations, y compris celle de la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, qui s’est dite « profondément choquée par de tels propos, en ces circonstances tragiques ».

Mekhissi, âgé de 38 ans, avait annoncé sa retraite en début d’année, mettant ainsi un terme à une carrière remarquable. Il compte à son actif deux médailles d’argent remportées aux Jeux olympiques de Pékin en 2008 et de Londres en 2012, ainsi qu’une médaille de bronze décrochée aux Jeux de Rio de Janeiro en 2016. En plus de ses succès olympiques, il est également quadruple champion d’Europe sur la distance du 3000 m steeple (2010, 2012, 2016, 2018) et sur 1500 m en 2014.

La polémique a pris un tournant inattendu lorsque Mekhissi a présenté des excuses pour ses déclarations controversées. Il a admis que sa comparaison entre Hitler et Netanyahou était « maladroite et mauvaise » et qu’il avait réagi avec émotion face à la situation. Néanmoins, ses propos ont suscité de vives réactions dans un contexte déjà tendu.

Le contexte de cette controverse est l’escalade des violences au Moyen-Orient. L’armée israélienne a intensifié ses attaques aériennes et terrestres sur la Bande de Gaza, une zone sous le feu des frappes aériennes depuis l’offensive surprise du mouvement de résistance palestinien, le Hamas, le 7 octobre dernier. Cette escalade a eu des conséquences tragiques, avec plus de 10 000 personnes tuées dans le conflit, dont 8 525 Palestiniens et 1 538 Israéliens, selon les derniers chiffres disponibles.

Lire aussi : La Proposition de coalition contre le Hamas par la France crée des tensions au Moyen-Orient

La comparaison controversée de Mekhissi entre Netanyahou et Hitler a mis en lumière les divisions et les passions que suscite le conflit israélo-palestinien. Alors que le monde du sport est souvent considéré comme un lieu d’unité et de célébration, cette controverse rappelle que même les personnalités publiques ne sont pas à l’abri des passions politiques et des débats intenses qui découlent des conflits internationaux.

En fin de compte, cette polémique souligne l’importance de la responsabilité et de la prudence dans l’expression publique, surtout dans des moments de crise internationale. Les déclarations de personnalités publiques, même dans le cadre de leur liberté d’expression, peuvent avoir un impact significatif sur l’opinion publique et sur les relations internationales, mettant en lumière le besoin de dialogues respectueux et constructifs, même dans les moments les plus difficiles.