JO 2021 : des lits « anti-sexe » font débat


Video player

Les réseaux sociaux sont  très agités. Les internautes ne comprennent pas l’une des décisions supposées prises par les autorités japonaises dans le cadre des JO 2021. A quelques jours du lancement officiel, des images de lits en carton et « anti-sexe » défraient la chronique. Ils sont présentés comme acquis dans le cadre des Jeux olympiques de Tokyo. Ils devraient être réservés à une seule personne. Au cas où deux athlètes rêvent de se faire plaisir, le plaisir ne pourrait plus tenir.

« Fake news » crient les athlètes sur Twitter.  Le gymnaste irlandais Rhys McClenaghan a tenu à démontrer que l’information sur la fragilité supposée des lits diffusée par le tabloïd américain New York Post était inexacte. « C’est une fake news » Les lits sont supposés être + anti-sexe +, oui ils sont faits en carton, ils devraient se briser au moindre mouvement brutal, dit-on. C’est faux, c’est une + fake news +​, a-t-il tweeté.

Ce n’est pas la première fois que ces lits font grand débat. Leur fabricant, la société Airweave, avait dû expliquer en janvier 2020 que les lits étaient étudiés pour supporter jusqu’à 200 kilos. « Nous avons mené des expériences, comme jeter des poids sur les lits. […] Tant que les gens s’en tiennent à deux personnes dans le lit, ils devraient être assez solides pour supporter la charge », avait assuré un porte-parole de l’entreprise à l’AFP.

Selon Ouest France, le Village olympique est un haut lieu de rencontres. Aux derniers Jeux d’hiver, en 2018 à Pyeongchang (Corée du Sud), l’application de rencontres Tinder a vu son utilisation grimper de 350 %. A Rio, lors des JO-2016, les organisateurs avaient distribué 450.000 préservatifs, soit 42 par athlète.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire