Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Violences conjugales en Côte d’Ivoire : Carine Dimbey , « j’ai reçu des coups de pieds sur la nuque en plein sommeil »
23/04/2020 à 15h13 par La redaction

Violences conjugales en Côte d’Ivoire, les témoignages ne cessent de pleuvoir. Nous partageons pour vous, celui très émouvant de Carine Dimbey.

Je me souviens avoir connu un homme extrêmement généreux, sensible et bon, avec une autre face cachée de sa personnalité que j’ai découvert longtemps apres.

Je me souviens de la première fois, des premiers coups que j’ai reçues lors d’une crise de jalousie.

Je me souviens aussi des excuses profondes et « sincères » qui avaient suivies…

Un an plutart j’ai été battu avec une valise, je me souviens même qu’il avait mis l’eau à chauffer, me menaçant de me brûler….

De nombreuses excuses s’en ont suivies, elles étaient sincères je me disais, accompagnées de gestes concrets et d’un effort de changement!

Il était si adorable pendant ma grossesse et pourtant… Il pouvait à la fois être cet homme dévoué, attentionné plein d’amour et cette brute sauvage venant d’une autre planète.

Une autre fois j’ai reçu une menace à la javel, ou encore des coups de pieds sur la nuque en plein sommeil, ça faisait beaucoup….
J’avais énormément de mal à en parler

1- par ce que tout bêtement je protégeais mon couple

2- j’avais vraiment honte d’en parler

3-par ce que mes amies proches à qui j’arrivais à en parler se contentaient de me dire  » foyer c’est comme ça, ou encore c’est par ce que tu es impoli qu’on te frappe » et j’en passe…. En gros on me faisait croire que c’était de ma faute.

J’etais alors dans une situation où j’avais compris que mon boureau était « bipolaire »
J’aimais l’être normal et doux et attentionné qu’il était, et j’avais une peur extrême de sa 2nde nature….

J’ai eu mon numéro traqué, mon WhatsApp clowné, par du chantage affectif ou moral j’ai commencé à être coupée du monde je ne voyais plus personnes au fil des annees….

J’ai compris que j’étais ds un mauvais engrenage.
Je me suis alors moi même engagée à créer mon propre bonheur, indépendamment de lui. J’ai intégré une association caritative qui m’epanouissait vraiment, alors il a mené sa campagne de dénigrement contre cette association dans mon entourage pour justifier ses excès de colères….

Jusqu’à ce qu’il y ai la fois de trop ! Ou j’ai été battu pour être rentrée du cinéma avec 10 mn de retard que prévu, au point d’avoir de nombreuse contusions au visages, un miroir m’a été cassé par dessu, j’en ai eu des morceaux ds la chair, une fracture sans déplacement de la mâchoire, j’ai dû faire un scaner….

LIRE AUSSI :Inondations au Kenya : 15 morts dans la Vallée du Rift

J’ai portée plainte et je l’ai fais enfermer….
S’en est suivi tout un debat des personnes très proches de moi

1- on ne met pas le papa de son enfant en prison

2- ma fille laisse tout ça, cherche à faire un 2e enfant avec lui pour consolider le foyer car tout ça va passer (venant de quelqu’un qui a tout mon respect et ma considération)

3- il va changer, il faut pardonner un jour

4- tu as trop gros cœur c’est pour ça qu’il te frappe
5. Ect….

Dans mon cas je l’ai fais libérer par ce que c’est vraiment un bon père pour ses enfants, et j’ai eu égard pour l’enfant qu’on a ensemble. je l’ai quitté immédiatement. Il s’est excusé de toutes ces années de violences. Nous entretenons des relations cordiales pour élever l’enfant dans une atmosphère de sérénité. Ce n’ est pas toujours facile….

De tout ça j’ai retenue que dans mon cas j’avais une dépendance affective vis à vis de cette personne considérant beaucoup d’épreuves de la vie que nous avions traversés ensemble au fil des nombreuses années partagées.

Pour d’autre personnes la dépendance est financière, ou simplement une peur tetanisante les empêchant de partir… Les violences au-delà d’être physiques sont morales. Tu perds en extime de toi, ta confiance en toi peu être brisée ect…

Et la société, particulièrement l’entourage immédiat s’en fait complice par leur différentes réflexions et le poids de leur jugement.

Bien des fois, une personne forte peu être faible face à une situation, il faut avoir des gens vrai autour de sois, s’armer de force et de courage pour traverser ce désert de ta vie.
Je félicite l’avancée légale dans ce sens, ce n’est pas assez mais c’est déjà bien.

Dans mon cas je tiens à remercier les personnes qui on été réellement la pour moi et qui m’ont tirées vers le haut. Je remercie aussi celles qui en ont fait leur meilleur sujet de commérage, il faut de tout pour faire le monde. Seulement avoir la critique facile sans savoir ce que les gens traversent réellement c’est juste être lâche et méchant !

Aujourd’hui j’ai le regard tourné vers l’avenir, armée de ma sensibilité, de ma foi et de ma férocité car c’est ce qui me défini.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Violences conjugales en Côte d’Ivoire, les témoignages ne cessent de pleuvoir. Nous partageons pour vous, celui très émouvant de Carine Dimbey.

Je me souviens avoir connu un homme extrêmement généreux, sensible et bon, avec une autre face cachée de sa personnalité que j’ai découvert longtemps apres.

Je me souviens de la première fois, des premiers coups que j’ai reçues lors d’une crise de jalousie.

Je me souviens aussi des excuses profondes et « sincères » qui avaient suivies…

Un an plutart j’ai été battu avec une valise, je me souviens même qu’il avait mis l’eau à chauffer, me menaçant de me brûler….

De nombreuses excuses s’en ont suivies, elles étaient sincères je me disais, accompagnées de gestes concrets et d’un effort de changement!

Il était si adorable pendant ma grossesse et pourtant… Il pouvait à la fois être cet homme dévoué, attentionné plein d’amour et cette brute sauvage venant d’une autre planète.

Une autre fois j’ai reçu une menace à la javel, ou encore des coups de pieds sur la nuque en plein sommeil, ça faisait beaucoup….
J’avais énormément de mal à en parler

1- par ce que tout bêtement je protégeais mon couple

2- j’avais vraiment honte d’en parler

3-par ce que mes amies proches à qui j’arrivais à en parler se contentaient de me dire  » foyer c’est comme ça, ou encore c’est par ce que tu es impoli qu’on te frappe » et j’en passe…. En gros on me faisait croire que c’était de ma faute.

J’etais alors dans une situation où j’avais compris que mon boureau était « bipolaire »
J’aimais l’être normal et doux et attentionné qu’il était, et j’avais une peur extrême de sa 2nde nature….

J’ai eu mon numéro traqué, mon WhatsApp clowné, par du chantage affectif ou moral j’ai commencé à être coupée du monde je ne voyais plus personnes au fil des annees….

J’ai compris que j’étais ds un mauvais engrenage.
Je me suis alors moi même engagée à créer mon propre bonheur, indépendamment de lui. J’ai intégré une association caritative qui m’epanouissait vraiment, alors il a mené sa campagne de dénigrement contre cette association dans mon entourage pour justifier ses excès de colères….

Jusqu’à ce qu’il y ai la fois de trop ! Ou j’ai été battu pour être rentrée du cinéma avec 10 mn de retard que prévu, au point d’avoir de nombreuse contusions au visages, un miroir m’a été cassé par dessu, j’en ai eu des morceaux ds la chair, une fracture sans déplacement de la mâchoire, j’ai dû faire un scaner….

LIRE AUSSI :Inondations au Kenya : 15 morts dans la Vallée du Rift

J’ai portée plainte et je l’ai fais enfermer….
S’en est suivi tout un debat des personnes très proches de moi

1- on ne met pas le papa de son enfant en prison

2- ma fille laisse tout ça, cherche à faire un 2e enfant avec lui pour consolider le foyer car tout ça va passer (venant de quelqu’un qui a tout mon respect et ma considération)

3- il va changer, il faut pardonner un jour

4- tu as trop gros cœur c’est pour ça qu’il te frappe
5. Ect….

Dans mon cas je l’ai fais libérer par ce que c’est vraiment un bon père pour ses enfants, et j’ai eu égard pour l’enfant qu’on a ensemble. je l’ai quitté immédiatement. Il s’est excusé de toutes ces années de violences. Nous entretenons des relations cordiales pour élever l’enfant dans une atmosphère de sérénité. Ce n’ est pas toujours facile….

De tout ça j’ai retenue que dans mon cas j’avais une dépendance affective vis à vis de cette personne considérant beaucoup d’épreuves de la vie que nous avions traversés ensemble au fil des nombreuses années partagées.

Pour d’autre personnes la dépendance est financière, ou simplement une peur tetanisante les empêchant de partir… Les violences au-delà d’être physiques sont morales. Tu perds en extime de toi, ta confiance en toi peu être brisée ect…

Et la société, particulièrement l’entourage immédiat s’en fait complice par leur différentes réflexions et le poids de leur jugement.

Bien des fois, une personne forte peu être faible face à une situation, il faut avoir des gens vrai autour de sois, s’armer de force et de courage pour traverser ce désert de ta vie.
Je félicite l’avancée légale dans ce sens, ce n’est pas assez mais c’est déjà bien.

Dans mon cas je tiens à remercier les personnes qui on été réellement la pour moi et qui m’ont tirées vers le haut. Je remercie aussi celles qui en ont fait leur meilleur sujet de commérage, il faut de tout pour faire le monde. Seulement avoir la critique facile sans savoir ce que les gens traversent réellement c’est juste être lâche et méchant !

Aujourd’hui j’ai le regard tourné vers l’avenir, armée de ma sensibilité, de ma foi et de ma férocité car c’est ce qui me défini.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire