Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Twitter supprime un message du président Buhari, la raison
03/06/2021 à 14h52 par Le Boy
Publicité
Publicité

Ce mercredi 02 juin 2021, Twitter a supprimé un message du président nigérian Muhammadu Buhari. Le réseau social l’accuse d’avoir enfreint ses règles d’utilisation.

Buhari a tweeté mardi en réponse aux attaques généralisées contre des installations publiques par des incendiaires inconnus dans la région du Sud-Est.  Juste après son message, les internautes ont noté les propos tweetés comme menace directe pour les habitants de la région sud-est du Nigeria. Ils ont ainsi signalé la publication du chef de l’Etat.

« Beaucoup de ceux qui se conduisent mal aujourd’hui sont trop jeunes pour se rendre compte des destructions et des pertes en vies humaines pendant la guerre civile nigériane. Ceux d’entre nous qui sont sur le terrain depuis 30 mois, qui ont vécu la guerre, les traiteront dans la langue que nous comprenons », avait  tweeté le président.

Il y a 50 ans, le sud-est du Nigeria avait été le théâtre d’un des plus meurtriers conflits du 20e siècle.  En mai 1967, des généraux igbo d’une province rebelle, baptisée « la République du Biafra », avaient proclamé son indépendance, déclenchant une guerre civile d’une rare atrocité et une terrible famine. En trois ans, le conflit a fait plus d’un million de morts.  Cette guerre est toujours un souvenir douloureux dans le pays le plus peuplé d’Afrique.

Lire aussi :  Nigéria : le président Buhari nomme un envoyé spécial pour le Tchad

Depuis l’arrivée en 2015 au pouvoir du président Buhari, ancien général originaire du nord, les velléités indépendantistes se sont réveillées dans la région, en proie depuis plusieurs mois à une flambée de violences. Depuis le début de l’année, au moins 127 policiers ou membres des forces de sécurité ont été tués et de nombreux symboles du pouvoir fédéral ont été attaqués.

Ces derniers mois, des attaques visant des postes de police, des bâtiments gouvernementaux et des bureaux électoraux dans le sud-est du Nigeria, ainsi que l'assassinat d'un certain nombre de responsables du gouvernement et de la fonction publique, ont été attribués à l'Eastern Security Network (ESN), un groupe armé issu du principal mouvement sécessionniste pro-Biafra, l'Indigenous People of Biafra (IPOB).

Le président nigérian est en œuvre pour mettre fin à la violence, mais les insurrections ne cessent de se multiplier.

Que dit le réseau social ?

« Si nous déterminons qu’un Tweet a enfreint les règles de Twitter, nous demandons au contrevenant de le supprimer avant de pouvoir à nouveau tweeter. Nous enverrons une notification par e-mail au contrevenant détaillant le(s) Tweet(s) et la politique violés. Ils devront ensuite passer par le processus de suppression du Tweet incriminé ou de faire appel de notre opinion s’ils pensent que nous avons fait une erreur », indique le réseau social.

Lire aussi : Nigeria : Buhari nomme un envoyé spécial pour le Tchad

Publicité
Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

🚨DOINGBUZZ ACTUALITE NEW Pour offres d'emploi 👉🏾 -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun  -🇨🇲 Cameroun  groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici pour les autres groupes👆



Plus de news

Grave Accident Au Cameroun ( Vidéo Très Sensible)

20/06/2021

Grave accident...

Publicité Publicité Publicité   Selon une source...
Gabon : Quand Pascaline Bongo Parle De Son Amant Boy Marley

20/06/2021

Gabon :...

Publicité Publicité Une liaison qui a été...
Retour De Gbagbo : Ouattara Manque L’occasion De Faire Un Grand Pas Vers La Réconciliation Nationale

20/06/2021

Retour de...

Publicité Publicité Laurent Gbagbo est rentré en...
Nigeria : Un Policier Tué Et 80 Élèves Kidnappés Dans Une École

19/06/2021

Nigeria :...

Publicité Publicité   Des assaillants armés ont...
Une Journaliste Américaine Défie Vladimir Poutine : &Quot;De Quoi Avez-Vous Peur Monsieur Le Président ? &Quot;

19/06/2021

Une journaliste...

Publicité Publicité Ce mercredi 16 juin 2021,...
Indice Mondial De La Paix : Voici Les 10 Pays Les Moins Pacifiques D’afrique En 2021

19/06/2021

Indice mondial...

Publicité Publicité Indice mondial de la paix...
J.o Tokyo/ Les Organisateurs Vont Se Rencontrer Pour Décider De La Présence De Spectateurs

19/06/2021

J.O Tokyo/...

Publicité Publicité Le Comité d’organisation des Jeux...
5 Choses À Savoir Sur Nady Bamba, La Seconde Femme De Laurent Gbagbo

19/06/2021

5 choses...

Publicité Publicité   Nady Bamba est la...
En Colère, Un Avocat De Guillaume Soro Tacle Le Procureur Adou Richard

19/06/2021

En colère,...

Publicité Publicité Très remonté, un des avocats...
Nady Bamba À Propos De Simone Gbagbo : « Elle Salue Laurent Gbagbo Et Elle Part »

19/06/2021

Nady Bamba...

Publicité Publicité Publicité C'est une vidéo choc....
Côte D’ivoire/Masa : Prof Yacouba Konaté Quitte La Maison Avec 42 Mois D’arriérés De Salaire

19/06/2021

Côte d’Ivoire/MASA...

Publicité Publicité M. Hervé Yapi, logisticien de...
Burkina Faso : Des Biens Et Comptes Bancaires Du Groupe Bolloré Saisis

19/06/2021

Burkina Faso...

Publicité Publicité   La bataille judiciaire entre...
Mame Mbaye Niang : &Quot;Je N'Aiderai Pas Macky Sall S'Il Brigue Un 3È Mandat&Quot;

19/06/2021

Mame Mbaye...

Publicité Publicité Un possible 3è mandat de...
Israël: Un Ministre Détruit Des Documents Administratifs Et Quitte Son Poste

19/06/2021

Israël: un...

Publicité Publicité   Les documents conservés dans...
Bénin: Une Vingtaine De Mémoires De Master Rejetés À L’université De Parakou

19/06/2021

Bénin: une...

Publicité Publicité Publicité Pour plagiat, 21 mémoires...
Une Jeune Marocaine Se Lance Le Défi De Traverser L’afrique À Vélo Pour Soutenir Les Droits Des Femmes Africaines

19/06/2021

Une jeune...

Publicité Publicité « Le jour de mon 32ème...
Bobrisky Gâte Son Père Avec Un Suv Lexus

19/06/2021

Bobrisky gâte...

Publicité Publicité Le travesti controversé nigérian Idris...
Sénégal : Après L'Hôpital, Sadio Mané Installe Une Station Service Dans Son Village

19/06/2021

Sénégal :...

Publicité Publicité   Après un hôpital qui...
L’exemple De L’inde Fait Craindre La Troisième Vague De Covid-19 En Afrique

19/06/2021

L’exemple de...

Publicité Publicité Les cas de Covid-19, dans...
Sahara : Alger Rame Toujours À Contre-Courant De Rabat

19/06/2021

Sahara :...

Publicité Publicité L’organisation des Nations Unies a...
Publicité
Publicité

Ce mercredi 02 juin 2021, Twitter a supprimé un message du président nigérian Muhammadu Buhari. Le réseau social l’accuse d’avoir enfreint ses règles d’utilisation.

Buhari a tweeté mardi en réponse aux attaques généralisées contre des installations publiques par des incendiaires inconnus dans la région du Sud-Est.  Juste après son message, les internautes ont noté les propos tweetés comme menace directe pour les habitants de la région sud-est du Nigeria. Ils ont ainsi signalé la publication du chef de l’Etat.

« Beaucoup de ceux qui se conduisent mal aujourd’hui sont trop jeunes pour se rendre compte des destructions et des pertes en vies humaines pendant la guerre civile nigériane. Ceux d’entre nous qui sont sur le terrain depuis 30 mois, qui ont vécu la guerre, les traiteront dans la langue que nous comprenons », avait  tweeté le président.

Il y a 50 ans, le sud-est du Nigeria avait été le théâtre d’un des plus meurtriers conflits du 20e siècle.  En mai 1967, des généraux igbo d’une province rebelle, baptisée « la République du Biafra », avaient proclamé son indépendance, déclenchant une guerre civile d’une rare atrocité et une terrible famine. En trois ans, le conflit a fait plus d’un million de morts.  Cette guerre est toujours un souvenir douloureux dans le pays le plus peuplé d’Afrique.

Lire aussi :  Nigéria : le président Buhari nomme un envoyé spécial pour le Tchad

Depuis l’arrivée en 2015 au pouvoir du président Buhari, ancien général originaire du nord, les velléités indépendantistes se sont réveillées dans la région, en proie depuis plusieurs mois à une flambée de violences. Depuis le début de l’année, au moins 127 policiers ou membres des forces de sécurité ont été tués et de nombreux symboles du pouvoir fédéral ont été attaqués.

Ces derniers mois, des attaques visant des postes de police, des bâtiments gouvernementaux et des bureaux électoraux dans le sud-est du Nigeria, ainsi que l'assassinat d'un certain nombre de responsables du gouvernement et de la fonction publique, ont été attribués à l'Eastern Security Network (ESN), un groupe armé issu du principal mouvement sécessionniste pro-Biafra, l'Indigenous People of Biafra (IPOB).

Le président nigérian est en œuvre pour mettre fin à la violence, mais les insurrections ne cessent de se multiplier.

Que dit le réseau social ?

« Si nous déterminons qu’un Tweet a enfreint les règles de Twitter, nous demandons au contrevenant de le supprimer avant de pouvoir à nouveau tweeter. Nous enverrons une notification par e-mail au contrevenant détaillant le(s) Tweet(s) et la politique violés. Ils devront ensuite passer par le processus de suppression du Tweet incriminé ou de faire appel de notre opinion s’ils pensent que nous avons fait une erreur », indique le réseau social.

Lire aussi : Nigeria : Buhari nomme un envoyé spécial pour le Tchad

Publicité
Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire