togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Succession de Paul Biya : Duel entre Samuel Eto’o et Franck Biya

Succession De Paul Biya : Duel Entre Samuel Eto'O Et Franck Biya

La bataille pour la succession de Paul Biya fait déjà rage dans les coulisses du pouvoir au Cameroun. Deux personnalités émergent : Samuel Eto’o Fils et Franck Biya, fils et conseiller du président actuel.

Décryptage d’une récente tribune du lanceur d’alerte camerounais Paul Chouta.

Lire aussi : Cameroun : Franck Biya, un candidat redouté pour les présidentielles 2025 ?

Samuel Eto’o Fils : l’aspirant au pouvoir

Sympathisant du Rdpc (Rassemblement démocratique du peuple camerounais) et soutien inconditionnel du régime, Samuel Eto’o Fils rêve désormais de prendre les rênes du pays. Pourtant, ce footballeur de renommée mondiale n’a jamais répondu à l’amour que le peuple camerounais lui a témoigné.

Entre luxe et ostentation, il a choisi de se ranger du côté du pouvoir en soutenant la candidature de Paul Biya en 2018, malgré les conséquences désastreuses pour le pays. Cette prise de position a renforcé les soupçons qui pesaient déjà sur lui.

Certaines rumeurs laissent entendre que Samuel Eto’o multiplie les allées et venues au palais d’Etoudi, le siège du pouvoir présidentiel, dans l’espoir de remplacer Paul Biya. Reste à savoir si Franck Biya se laissera faire.

Franck Biya : le fils du président

Succession De Paul Biya : Duel Entre Samuel Eto'O Et Franck Biya

Franck Biya, fils du président Paul Biya, souhaite également accéder au pouvoir que son père cherche à lui léguer. S’il est moins connu du grand public, il se fait néanmoins remarquer de plus en plus. Étant l’un des proches de Yannick Noah, fervent défenseur de la France-Afrique, Franck Biya est bien décidé à s’affirmer.

Son principal fait d’armes ? L’exploitation des forêts camerounaises et son statut de fils du président en exercice. On le voit régulièrement en compagnie de journalistes et de sportifs. S’agit-il d’une opération de séduction ou d’un simple hasard ?

En politique, le hasard n’existe pas. Franck Biya bénéficie du carnet d’adresses de son père, qui l’aide activement ces derniers temps. On se souvient de sa réception en audience par Emmanuel Macron au Palais de l’Élysée. Il accompagne désormais Paul Biya dans toutes ses visites officielles et officieuses.

Le jeu subtil de Paul Biya

Paul Biya joue habilement sur le tableau politique en utilisant une tactique bien connue. Il avance ses pions sans éveiller les soupçons, progressant méthodiquement. Tout comme le voleur chinois, il continue d’avancer sans bruit jusqu’à surprendre ses adversaires à la dernière minute. Les déceptions récentes à Paris ne l’ont pas freiné, et il a suivi le chemin de la Russie pour faire pression sur la France.

Certains témoins ne pourront le nier, à l’image de Robert Nkili, vice-président du Sénat et oncle de Franck Biya, ou encore Louis Paul Motaze, ministre des Finances.

Dans l’ombre, les différents clans au sein du régime accumulent des richesses et préparent le moment opportun pour agir. Même les anciens dignitaires du pouvoir, emprisonnés, gardent espoir.

Le peuple, spectateur de la lutte du pouvoir

Dans cette lutte acharnée pour la succession, où se joue un duel entre Samuel Eto’o et Franck Biya, le peuple semble relégué au second plan. Tandis que les élites politiques rivalisent d’ambitions, la population est invitée à vaquer à ses occupations quotidiennes. Le destin du pays semble suspendu au jeu des acteurs du pouvoir.

En conclusion, le duel pour la succession de Paul Biya se dessine peu à peu, opposant Samuel Eto’o Fils et Franck Biya, deux personnalités aux parcours différents mais aspirant au pouvoir suprême.