Actualités

Quelle sanction pour celui qui a giflé Emmanuel Macron ?

Quelle sanctioncelui giflé Emmanuel Macron 1 1
French President Emmanuel Macron (C) talks with a young boy as he walks in a street of Valence on June 8, 2021 during a visit in the French southeastern department of Drôme, the second stage of a nationwide tour ahead of next year's presidential election. / AFP / PHILIPPE DESMAZES

 

La question doit se poser. Le jeune homme qui a giflé le chef de l’Etat aura des ennuis. Au même moment, son entourage parle plutôt de tentative de gifle. Peu importe, l’acte est répréhensible. C’est dans la Drôme, à Tain-l’Hermitage en voulant rencontrer des restaurateurs, que Emmanuel Macron a été pris à partie par un homme alors qu’il saluait le public.

Même si en France, la loi n’est pas claire sur un tel acte, il faut retenir que ce n’est pas la première fois que cela arrive. « Une plainte doit être déposée dans les prochaines heures par le préfet », a indiqué le procureur. Si des poursuites sont engagées, l’auteur de l’agression risque un procès et des peines.

À lire aussi :   Prissy la Degameuse aux côtes du président Emmanuel Macron : la photo fait jaser sur internet

En 2011, un homme ayant agressé le président Nicolas Sarkozi a été accusé de « violences sur personne dépositaire de l’autorité publique » Ce chef d’accusation peut être puni au maximum de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende selon l’article 222-13 du Code Pénal.

Des peines complémentaires peuvent aussi être prononcées, comme l’interdiction d’exercer une fonction publique. L’homme du nom de Hermann Fuster avait quant à lui écopé de six mois de prison avec sursis rappelle le média RTL.

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire