Nigeria : après l’attaque d’une prison, plus de 1800 détenus s’évadent


Video player

 

Plusieurs prisonniers de l’État d’Imo, dans le sud-est du Nigeria ont pu faire se faire la male grâce à une faille créée par un groupe d’hommes armés. L’incident s’est produit ce lundi 5 avril très tôt dans la matinée. Plus de 1800 détenus sont dans la nature, pourtant les autorités pénitentiaires, face à la panique des habitants de la région, rassurent que est désormais « sous contrôle ».

 

Ce lundi 5 avril vers 2 h 15 du matin, une attaque terroriste a permis à plus de 1 800 détenus d’une prison de l’État d’Imo de prendre la fuite. Un  fait spectaculaire orchestré par « des hommes armés », ont déclaré les services pénitentiaires nigérians. Suite à l’attaque, le porte-parole de la prison a fait un communiqué pour donner d’amples informations sur le sujet.

Lire aussi : Nigeria : emprisonné, un prophète aide plusieurs détenus à retrouver la liberté

« La prison d’Owerri (…) a été attaquée vers 2 h 15 du matin lundi par des hommes armés non-identifiés qui ont libéré de force 1 844 détenus », a indiqué dans un communiqué Francis Enobore. « Des témoins ont raconté avoir vu un nombre important d’hommes armés à bord de pick-ups (…), ils ont aussitôt attaqué le personnel de la prison avant de faire exploser la porte principale », explique le porte-parole dans ce communiqué.

 

Outre le porte-parole de la pénitence d’Owerri, le chargé de communication des prisons de l’État d’Imo, James Madugba, s’est prononcé. Il  a confirmé l’attaque et rassure que la « situation est sous contrôle ». Il a invité la population à « continuer à vaquer à leurs affaires ».

Lire aussi : Une femme condamnée à 8 ans de prison pour avoir incendié la maison de sa rivale

Alors que certains attribuaient l’attaque au mouvement de l’Ipob (The Indigenous People of Biafra) qui opère dans l’Etat d’Imo,  le porte-parole du groupe, Emma Powerful, a réfuté tout lien avec cette attaque, dans un communiqué envoyé à l’AFP, qualifiant toute information les accusant de « mensongères » et « fallacieuses ».

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire