En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3
Actualités A la Une

Le président namibien Hage Geingob est mort



La Namibie pleure la perte de son président émérite, Hage Geingob, décédé à l’âge de 82 ans à l’hôpital Lady Pohamba de Windhoek. Le dirigeant, qui a également occupé le poste de Premier ministre pendant 12 ans, a succombé à un combat contre le cancer. Son décès a été confirmé par le président namibien par intérim, Nangolo Mbumba, qui a exprimé ses condoléances à la famille du défunt.

Hage Geingob a joué un rôle crucial dans la libération de la Namibie du colonialisme et de l’apartheid. Ses années d’activisme contre le régime oppressif ont débuté pendant ses années d’école et l’ont finalement conduit à l’exil. Il a passé près de trois décennies au Botswana et aux États-Unis, restant un ardent défenseur de l’indépendance de la Namibie au sein du mouvement de libération de la SWAPO.

Lire aussi : Abdou Latif Coulibaly annonce sa démission suite au report de l’élection présidentielle au Sénégal

En 1989, un an avant l’indépendance de la Namibie, Geingob est retourné dans son pays d’origine et a été nommé président de l’organisme chargé de rédiger la constitution du pays. Sa carrière politique a atteint un sommet en 2014 lorsqu’il a été élu troisième président de la Namibie. Il a été réélu en 2019 avec une majorité écrasante.

Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a exprimé ses condoléances, soulignant le rôle de Geingob dans la lutte pour la liberté et son impact sur les relations entre la Namibie et l’Afrique du Sud. Le président zimbabwéen, Emmerson Mnangagwa, a également salué le leadership et la résilience du défunt.

Geingob, un ardent défenseur de la coexistence pacifique, de la diplomatie économique et de la justice sociale, a laissé un héritage indéniable à la Namibie. Son décès marque la fin d’une ère politique, laissant Nangolo Mbumba en tant que président par intérim jusqu’aux prochaines élections. La nation d’Afrique australe se souviendra toujours de Hage Geingob pour sa contribution à la liberté et au développement de la Namibie.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ?

Enquêtes, interviews, analyses…

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en illimité !