togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

France : Le phosphate tunisien au centre d’une polémique

France : Le Phosphate Tunisien Au Centre D'Une Polémique

Un article publié par le site électronique français « Franceinfo » le 21 octobre a suscité de vives réactions en Tunisie, en raison de son contenu perçu comme un dénigrement du phosphate tunisien et de son industrie chimique. L’auteure de l’article, Elodie Guéguen, a dressé un tableau sombre de la situation, mettant en avant la prétendue catastrophe sanitaire causée par l’utilisation du phosphate en agriculture française. Cependant, de nombreux experts et observateurs en Tunisie ont critiqué cet article pour son manque d’objectivité et d’informations équilibrées.

Selon l’article, le phosphate est traité en Tunisie, puis transformé en acide phosphorique, générant des déchets appelés « phosphogypse » qui sont rejetés en mer Méditerranée. L’auteure a souligné l’ampleur supposée de ces rejets, les qualifiant de « catastrophe écologique ». Elle a également mentionné des niveaux élevés de métaux lourds dans ces déchets, insinuant ainsi un danger pour la santé publique.

Cependant, plusieurs points importants ont été omis dans l’article. Tout d’abord, les autorités tunisiennes ont mis en place des mesures et des technologies pour minimiser l’impact environnemental des déchets issus de l’industrie du phosphate. De plus, les activités de pêche dans le Golfe de Gabès ont été limitées pour permettre le renouvellement des stocks, montrant ainsi l’engagement de la Tunisie envers la préservation de son écosystème marin.

Lire aussi : Ines Reg ou l’étoile montante de l’humour en France

Certains experts ont souligné que la pollution de la Méditerranée est aussi due à l’intense trafic maritime et à l’activité industrielle sur la rive nord, impliquant des pays européens. Par conséquent, attribuer tous les problèmes environnementaux à l’industrie du phosphate tunisienne est injuste et simpliste.

En réaction à cet article, de nombreux Tunisiens ont exprimé leur mécontentement sur les réseaux sociaux, accusant « Franceinfo » de diffuser des informations biaisées et de contribuer à la stigmatisation de l’industrie du phosphate en Tunisie.

Dans l’ensemble, l’article de « Franceinfo » a été critiqué pour son manque d’objectivité et sa tendance à exagérer les problèmes environnementaux tout en ignorant les efforts entrepris par la Tunisie pour atténuer ces problèmes.