HIGH TECH

Facebook pourrait devenir payant pour les utilisateurs d’iOS

Facebook payant utilisateurs iOS

 

Facebook sous-entend que ses services deviendront payants sur iOS. La dernière mise à jour d’iOS oblige Facebook à recueillir le consentement explicite de ses utilisateurs pour poursuivre son activité de pistage publicitaire. Un changement susceptible de mettre en péril le modèle économique du réseau social mondial. Facebook passe à l’offensive.

Agacé par les nouvelles restrictions d’Apple pour protéger la vie privée, le réseau social de Mark Zuckerberg prévient donc que Facebook pourrait bien devenir payant pour les utilisateurs d’iPhone sous iOS 14.5.

C’était la guerre entre Facebook et Apple ces derniers mois. Pour rappel des faits, Apple avait annoncé des nouvelles règles d’encadrement du suivi publicitaire à venir dans iOS 14.5 actuellement en bêta et obligeant les développeurs d’applications à demander la permission à leurs utilisateurs avant de collecter leurs données. Cela a évidemment fait tiquer Mark Zuckerberg, fondateur et dirigeant de Facebook.

À lire aussi :   Kenya : envoyé acheter du riz, il revient 47 ans après

« La nouvelle politique d’Apple dans iOS 14 aura un impact délétère sur de nombreuses petites entreprises qui bataillent pour rester debout dans un internet libre dont nous dépendons aujourd’hui tous plus que jamais » avait ainsi déclaré Zuckerberg, tout en déposant une plainte contre Apple en indiquant vouloir lui « faire mal ».

 

Depuis les deux firmes se battent en duel, tantôt via des campagnes publicitaires, tantôt devant la Commission européenne, mais voilà que Mark Zuckerberg vient brusquement de calmer ses ardeurs après la découverte d’une opportunité à saisir grâce à iOS 14.5.
Après des semaines de virulentes critiques, le créateur de Facebook change brusquement de ton. Pour donner du courage à ses utilisateurs d’accepter les publicités ciblées, Facebook diffuse actuellement un message sous-entendant que la plateforme pourrait devenir payante pour les personnes utilisant un iPhone. Un message que vous trouverez également sur Instagram. Ceci pourrait être un contre engagement.

À lire aussi :   Facebook : les appels sur Messenger désormais confidentiels

Pour rappel, Facebook a spécifié jusqu’en 2019 que son service serait gratuit et le resterait. Même, en 2018 dans le cadre du scandale Cambridge Analytica, Mark Zuckerberg n’avait pas présenté de version payante de sa plateforme lorsque celle-ci avait été auditionnée par le Congrès américain.

Janvier dernier, le responsable de Facebook a déclaré : « Apple utilise sa position dominante pour interférer avec le fonctionnement de nos applications ainsi que d’autres, ce qu’ils font régulièrement pour préférer les leurs. Ce qui a une influence sur la croissance de millions d’entreprises à travers le monde ».

À lire aussi :   Togo/casier judiciaire en ligne, des utilisateurs signalent des disfonctionnements

Pour l’instant, l’entreprise Apple n’a pas répondu à ces propos.

En réalité, Facebook espère que la perte de publicités tierces vienne renforcer ses plateformes de vente en ligne, Facebook Shops et Instagram Shops, qui connaissent un succès fulgurant depuis leur lancement. Un mal pour un bien, tout compte fait.

C’est ce qu’il a indiqué dans une discussion sur Clubhouse en ces termes « il est possible que nous renforcions notre position si les changements d’Apple incitent plus d’entreprises à faire plus d’affaires sur nos plateformes ».

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire