« En 2019, tout le monde était contre lui… » Un internaute crache les vérités sur DJ Arafat


Video player

Les hommages, les témoins et les coups de gueule viennent de partout à l’occasion du troisième anniversaire de la mort du célèbre DJ Arafat. Un internaute dégoûté par l’attitude de certains proches du défunt artiste a confié sa vérité en ligne.

Un utilisateur a crié à l’hypocrisie de ceux qui prétendent être des fans et des proches de la star du coupé alternatif. Il a fermement condamné le boycott de DJ Arafat de son vivant.

En 2019, il n’est plus Arafat lui-même. Vous l’avez désactivé musicalement. Vous avez fermé tous ses tuyaux. Tout le monde était contre lui. Vous le tuez musicalement. La mairie de Kokodi interdit les panneaux publicitaires à Abidjan. Trace TV a banni Arafat, le grand Yorobo, l’un des plus grands artistes africains. Si on parle d’Arafat aujourd’hui, c’est uniquement parce qu’il est mort jeune.

« Aujourd’hui, j’ai vu un hypocrite qui voulait lui rendre hommage. De son vivant, vous n’avez pas fait ce qu’il voulait faire. Maintenant, vous portez son nom », s’indigne l’internaute.

Si un événement majeur est organisé pour commémorer le départ tragique du célèbre artiste, les intentions derrière cela peuvent ne pas être bonnes. La mère de DJ Arafat, Tina Glamour, a également récemment dénoncé certaines personnes qui utilisaient le nom de l’artiste décédé pour gagner de l’argent.

→ A LIRE AUSSI : Encore des révélations choquantes sur Carmen Sama trois ans après la mort de Dj Arafat

→ A LIRE AUSSI : Le message poignant de Carmen Sama lors de l’An 3 du décès de Dj Arafat

→ A LIRE AUSSI : Cameroun : Honorine Ayissi, une influenceuse à la beauté envoûtante

  👉 Rejoindre le groupe Télégram d'information d'actualité
👉 Rejoindre le groupe Télégram d'offre d'emploi & Bourses d'études
👉Vendez vos produits et vos services sur Togopapel
👉 3Vision-Group Agence Web:Création & Hébergment de Site internet, Appli Mobile , Community Manager , Seo Referencement
--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire