Des Chiliens protestent contre les migrants vénézuéliens

- Des Chiliens protestent contre les migrants vénézuéliens

Des milliers de personnes dans le nord du Chili ont organisé une manifestation contre la migration en provenance du Venezuela.

Des manifestants ont défilé dans la ville d’Iquique en agitant des drapeaux chiliens et en exigeant l’expulsion de ce qu’ils ont appelé des criminels étrangers.

Certains ont démoli des tentes qui abritaient des migrants, tandis qu’au moins une personne a été battue par la foule.

Il y a eu une augmentation du nombre de personnes arrivant au Chili après avoir fui l’effondrement économique du Venezuela.

La manifestation, qui a attiré 4 000 personnes, a été déclenchée par une vidéo montrant deux policiers chiliens attaqués à un poste de contrôle par des trafiquants de drogue vénézuéliens présumés.

Le Chili, l’un des pays les plus riches d’Amérique du Sud, a été une destination de choix pour de nombreux Vénézuéliens, malgré les restrictions pandémiques ces dernières années.

Mais il y a eu des tensions croissantes sur le contrôle des frontières dans le pays, la migration et la criminalité étant parmi les principales préoccupations des électeurs lors des élections présidentielles de l’année dernière.

Le candidat de gauche Gabriel Boric a remporté les élections et est devenu le mois dernier le plus jeune dirigeant du pays, battant son adversaire d’extrême droite José Antonio Kast.

“Cela ne peut pas continuer”, ont lu des médias sur une banderole de la manifestation de dimanche.

Des vidéos sur les réseaux sociaux montraient un homme allongé au sol entouré de policiers tandis que des manifestants lui criaient dessus.

Certains manifestants ont également détruit dans les rues des biens pris dans des camps de migrants.

Cependant, la police a déclaré qu’elle n’avait procédé à aucune arrestation car il n’y avait eu “aucun trouble grave”.

[newsletter_form]

Laisser votre commentaire