Ghana : la décision de rémunérer les premières dames passe mal


Video player

Selon les nouvelles dispositions, les épouses du Président et du vice-président recevront un salaire mensuel équivalent à celui des ministres du pays. La commission des émoluments du Parlement a fait cette recommandation parce qu’elle estime que la Première Dame et la Deuxième Dame ont du mal à gérer leur organisme. Une décision qui ne fait pas l’unanimité au sein de l’opinion publique du pays.

Le Ghana commence à payer les salaires mensuels de la première et de la deuxième dame en guise de récompense financière. Selon la commission, le paiement mensuel de ces personnes est basé sur des raisons humanitaires. Selon l’accord proposé, la Première Dame, Rebecca Akufo-Addo, percevra 21 000 Ghc (3 500 $) par mois, avec un décalage de l’année 2017. La somme totale s’élève à 1 134 000 Ghc (environ 191 268 $) qu’elle va prendre comme salaire rétroactif, la seconde dame va aussi bénéficier des mêmes avantages.

Lire aussi : Haïti : Qui est Martine Moïse, la Première dame ?

La décision de payer les salaires des premières et deuxièmes dames selon le gouvernement n’est pas nouvelle au Ghana. Le ministre de l’information, Kojo Oppong Nkrumah, a déclaré que le paiement d’allocations aux épouses du Président et du Vice-Président remonte à d’autres gouvernements. Selon lui, le Ghana a introduit le paiement d’allocations sous l’administration Kufuor entre 2001 et 2008. Mais à cette époque, ce paiement n’a pas été officialisé dans les textes de loi ghanéens. La seule différence est que, pour la première fois, le gouvernement détermine des avantages spécifiques pour ces femmes.

Selon le gouvernement, la raison de ce salaire mensuel est due aux mauvaises conditions dans lesquelles se trouvaient certaines anciennes Premières Dames. « Prez Kufuor, dans sa sagesse, a institué ce salaire en raison de la mauvaise situation de certaines épouses d’anciens chefs d’Etat », a déclaré le ministre de l’Information, Kojo Oppong Nkrumah.

Lire aussi : Haïti : « Je suis en vie grâce à Dieu », la première dame réagit publiquement

Le paiement des salaires de la première et de la deuxième dame a suscité la colère de certains Ghanéens qui estiment que le gouvernement dépense l’argent des contribuables au mauvais endroit.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire