Burkina / Gilbert Diendéré: « je n’étais pas le chef du commando » qui a tué Thomas Sankara

Le général Gilbert Deandre a continué à refuser d’accepter toute responsabilité dans la mort de Thomas Sankara. Hier, il s’est félicité du retrait par le parquet de l’accusation d’assassinat.

Mais pour lui, l’affaire est toujours en cours car il est désormais poursuivi pour son implication dans le meurtre. afficher « Je suis heureux de fournir certains éléments pour que les gens sachent que je ne suis pas le chef de l’équipe commando, ni un membre de l’équipe commando participant au Parlement des nations alliées », a déclaré le général avec satisfaction. Diendéré, lors du procès Sankara.

À lire aussi :
Attaque au Burkina : 6 blessés dans une mosquée

A Ouagadougou, l’ancien bras droit de Compaoré a nié son implication active dans l’assassinat de Thomas Sankara. Gilbert Diendéré a plaidé non coupable et a fait de son mieux pour se défendre.

Il a continué à insister sur le fait qu’il n’avait rien à voir avec l’affaire.

Il se considérait comme une victime potentielle de la fusillade du capitaine Thomas Sankara. Pour lui, il n’a pas pu arrêter les assaillants car il n’était pas armé et les assaillants étaient très déterminés.

À lire aussi :
Burkina: après avoir prêté serment, Kaboré donne ses priorités

Le général Gilbert Deandre a déclaré au troisième et dernier jour de l’audience : « Le parquet a abandonné l’accusation de meurtre de complicité de meurtre.

C’est déjà une bonne chose.  » Diendéré a également accusé l’ancien Premier ministre Isaac Qi. Isaac Zida a beaucoup de choses à faire des reproches.

À lire aussi :
Plan International Burkina Faso Recrute (01) Chargé(e) de la Logistique / Administration & Achats

En fait, selon lui, c’est le Premier ministre Zida qui a facilité l’évasion du meurtrier présumé de Thomas Sankara, Hyacinthe Kafando.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire