Procès sur l’assassinat de Sankara / Alassane Ouattara : « c’est un problème entre Blaise Compaoré et son pays »

L’ancien président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, est poursuivi depuis l’année 2016 par la justice burkinabé, pour sa présumée implication dans la mort de son prédécesseur, Thomas Sankara. Depuis lors, il a trouvé refuge en Côte d’Ivoire, où il a hérité de la qualité de citoyen.

Etant donné qu’il devra se tenir debout en tant qu’accusé, devant la Cour de justice de Ouagadougou dans moins de deux semaines, ceux qui ont vu de mauvais œil son intégration en Côte d’Ivoire ont ramené le sujet sur le tapis, en estimant qu’il se ferait protéger par Alassane Ouattara.

À lire aussi :
Selon Chris Yapi, les espions d’Alassane Ouattara sont aux trousses de Laurent Gbagbo

Pour mettre fin à ces propos, le chef d’Etat ivoirien a décidé de mettre au clair sa véritable intention concernant cette affaire opposant son ancien homologue Blaise Compaoré, et le Burkina Faso.

Ainsi, dans une interview accordée au quotidien politique-économique Jeune Afrique, Alassane Ouattara a fait savoir qu’il n’a aucunement l’intention de mettre sa bouche dans ce procès sur l’assassinat de Thomas Sankara, qui débutera ce 11 octobre prochain.

À lire aussi :
Laurent Gbagbo soutient les actions de Guillaume Soro

« C’est un problème entre l’ancien président Blaise Compaoré et son pays. Il est en Côte d’Ivoire pour des raisons bien connues. Son épouse est ivoirienne et la Côte d’Ivoire a toujours été une terre d’hospitalité. Je n’entends pas me mêler d’une affaire qui est devant la justice du Burkina Faso », a-t-il déclaré.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire