Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Viol, Ist, Vih, grossesses non désirées, mortalité : Ces menaces auxquelles sont exposées les femmes
26/11/2019 à 23h42 par La redaction
C’est connu. Les femmes et les filles sont plus défavorisées et moins préparées ou en mesure de survivre et de se relever lors d’une crise. « Au début d’une crise, la nourriture, l’hébergement et les soins en cas de traumatisme physique aigu semblent souvent les besoins les plus urgents alors que la question de la santé de la reproduction est souvent reportée à une date plus favorable. Ce qui risque accroître les Infections sexuellement transmissibles, y compris le Vih, les grossesses non désirées, la mortalité et morbidité maternelles et les violences sexuelles et sexistes », liste la représentante du ministère de la Santé et de l’Action sociale (Msas), Adama Sanogo. Ceci, au cours de l’atelier de communication et de plaidoyer à l’intention des journalistes suivi d’une visite de terrain sur la santé de la reproduction en situation d’urgence, à Saint- Louis.
En fait, certaines localités limitrophes de la façade maritime allant de Ziguinchor à Saint-Louis sont menacées par l’avancée continue de la mer. Et ce risque est plus accru dans la langue de barbarie (Saint-Louis) qui regroupe 20% de la population de ladite ville. Mieux, l’hivernage de cette année au Sénégal a provoqué d’importantes inondations dans certaines localités qui ont affecté les populations.
 « Les besoins en santé sexuelle et reproductive insuffisants chez les populations touchées »
Face à cette situation, déclare la représentante du ministère de la Santé et de l’Action sociale (Msas), Adama Sanogo, « les autorités sénégalaises ont mis en place de cadres stratégiques et opérationnels pour répondre adéquatement et durablement aux différents défis ». « Toutefois, même s’il existe des plans de contingence ou d’autres cadres, les besoins en santé sexuelle et reproductive y sont insuffisamment pris en compte pour répondre aux besoins des populations affectées », a-t-elle reconnu.
Elle a également affirmé que, « ces populations touchées par les crises et catastrophes continuent à avoir besoin de soins, de services et des commodités liés à la reproduction, aux consultations pré/post-natales, aux accouchements et aux soins liés aux violences sexuelles, et accès à la contraception ».
Pour la chargée de la promotion et du partenariat Dsme, Marie Daba Diouf, l’accès à la santé reproductive est un droit. Ce faisant, il est important de renforcer le plaidoyer et la communication.
A son tour, le professeur à l’Ugb, Papa Ndiaye a expliqué que le dispositif minimum d’urgence qui sera mis en place, a pour but de réduire la morbidité et la mortalité dans ces zones ciblées.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 390 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Plus sur Doingbuzz

USA : Joe Biden nomme une transgenre au poste de ministre adjointe de la Santé

21/01/2021

USA : Joe Biden nomme une...

C'est une nomination phare dans le gouvernement...
Mgr Kpodzro : "J’ai conscience que j’ai déjà les deux pieds dans la tombe"

21/01/2021

Mgr Kpodzro...

"J’ai conscience que j’ai déjà les deux...
Actualités du jour sur Doingbuzz: Mercredi  le 20 Janvier 2021

20/01/2021

Actualités du...

  Nous vous proposons un condensé des...
Le pompier Andrea Hall dirige le serment d'allégeance

20/01/2021

Le pompier...

Mis à jour à 13 h 05...
Pourquoi Donald Trump a gracié les rappeurs Lil Wayne et Kodak Black

20/01/2021

Pourquoi Donald...

DONALD TRUMP - L’un risquait une condamnation...
Togo/ Femme décapitée : la réaction du maire Gomado

20/01/2021

Togo/ Femme...

Le week-end passé, le corps d’une jeune...
roi 12-12

20/01/2021

Mali :...

Le jeune entrepreneur malien Sidi Mouctar Dembélé...
Coupe du monde des clubs: les remplacements supplémentaires seront testés mais en cas de commotion cérébrale

20/01/2021

Coupe du...

  Un nouveau test dans la sphère...
Doingbuzz - DIRECT TV : suivez en direct l’investiture de Joe Biden

20/01/2021

Doingbuzz –...

Sous haute surveillance, suite à l’assaut du...
Coupe du monde des clubs: voici les combinaisons complètes des matches

20/01/2021

Coupe du...

    La Fédération Internationale de Football...
Diary sow

20/01/2021

Diary Sow...

Recherchée depuis le 04 janvier date à...
Kpodzro,Barrigah

20/01/2021

Mgr Kpodzro...

Il arrive que des mésententes et incompréhensions...
Skelly : "J'espère que cette maladie va me tuer"

20/01/2021

Skelly :...

La star ivoirienne, Skelly serait gravement malade....
CHAN 2021: les résultats et les classements dans chaque groupe après la première journée

20/01/2021

CHAN 2021:...

Commencer le samedi 16 janvier, le Championnat...
« Le plus grand parti d’opposition au Togo est l’UFC » dixit Abass Kaboua

20/01/2021

« Le plus...

Connu pour ses sorties retentissantes, le député...
Telegram Application

20/01/2021

États-Unis : Telegram,...

Apple est sous pression. Elle est sommée de...
USA : Lil Wayne bientôt libéré par grâce présidentielle

20/01/2021

USA : Lil Wayne bientôt...

Avant de quitter la Maison Blanche cette...
Gab, le nouveau repaire des partisans de Trump, expliqué en six points

20/01/2021

Gab, le...

Comme «la nature a horreur du vide»,...
Actualités du jour sur Doingbuzz: Lundi le 19 Janvier 2021

20/01/2021

Actualités du...

Nous vous proposons  un condensé des articles...
États-Unis : Après Twitter, Donald Trump censuré par YouTube et Facebook

20/01/2021

États-Unis :...

Encore président pour quelques jours, Donald Trump...
C’est connu. Les femmes et les filles sont plus défavorisées et moins préparées ou en mesure de survivre et de se relever lors d’une crise. « Au début d’une crise, la nourriture, l’hébergement et les soins en cas de traumatisme physique aigu semblent souvent les besoins les plus urgents alors que la question de la santé de la reproduction est souvent reportée à une date plus favorable. Ce qui risque accroître les Infections sexuellement transmissibles, y compris le Vih, les grossesses non désirées, la mortalité et morbidité maternelles et les violences sexuelles et sexistes », liste la représentante du ministère de la Santé et de l’Action sociale (Msas), Adama Sanogo. Ceci, au cours de l’atelier de communication et de plaidoyer à l’intention des journalistes suivi d’une visite de terrain sur la santé de la reproduction en situation d’urgence, à Saint- Louis.
En fait, certaines localités limitrophes de la façade maritime allant de Ziguinchor à Saint-Louis sont menacées par l’avancée continue de la mer. Et ce risque est plus accru dans la langue de barbarie (Saint-Louis) qui regroupe 20% de la population de ladite ville. Mieux, l’hivernage de cette année au Sénégal a provoqué d’importantes inondations dans certaines localités qui ont affecté les populations.
 « Les besoins en santé sexuelle et reproductive insuffisants chez les populations touchées »
Face à cette situation, déclare la représentante du ministère de la Santé et de l’Action sociale (Msas), Adama Sanogo, « les autorités sénégalaises ont mis en place de cadres stratégiques et opérationnels pour répondre adéquatement et durablement aux différents défis ». « Toutefois, même s’il existe des plans de contingence ou d’autres cadres, les besoins en santé sexuelle et reproductive y sont insuffisamment pris en compte pour répondre aux besoins des populations affectées », a-t-elle reconnu.
Elle a également affirmé que, « ces populations touchées par les crises et catastrophes continuent à avoir besoin de soins, de services et des commodités liés à la reproduction, aux consultations pré/post-natales, aux accouchements et aux soins liés aux violences sexuelles, et accès à la contraception ».
Pour la chargée de la promotion et du partenariat Dsme, Marie Daba Diouf, l’accès à la santé reproductive est un droit. Ce faisant, il est important de renforcer le plaidoyer et la communication.
A son tour, le professeur à l’Ugb, Papa Ndiaye a expliqué que le dispositif minimum d’urgence qui sera mis en place, a pour but de réduire la morbidité et la mortalité dans ces zones ciblées.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 390 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire