Doing Buzz: Emploi, Actualité, Concours,Tech, People, Télécharger etc..
Covid-19/ France : des médecins accusés de tuer les Africains pour vendre leurs organes
13/04/2020 à 11h11 par Georges Traore

C’est une grosse affaire qui secoue la toile en ce moment. En France, des informations faisant état de trafic d’organes sont en train d’émouvoir plus d’un. Tout est parti des révélations d’une Camerounaise dont les organes de son défunt mari ont été retirés sans son autorisation.

La femme du nom de Nicole est une aide soignante d’origine camerounaise. Son époux a été conduit à l’hôpital pour un problème de maux de tête. Juste deux jours après, il a été exfiltré selon les informations de Sacer-infos car sa vie serait menacée par les médecins.

Il a été déclaré mort quatre jours après son hospitalisation. Au même moment, la femme a été empêchée de voir le corps de son mari. On lui a aussi remis un certificat de décès sur lequel la cause du décès n’a malheureusement pas été mentionnée. S’en suit ainsi une déclaration de don d’organes donnée à la camerounaise. Cette dernière est surprise car n’ayant jamais été consultée pour un tel don d’organe qui pourtant ne se fait pas sur un coup de tête.

C’est ce cas ainsi que d’autres qui ont fini par susciter l’indignation au sein de la communauté africaine de France. On apprend aussi que des patients africains qui se rendaient à l’hôpital à cause des maux de tête sont placés en soins intensifs et entubés. D’après les informations, ces pratiques se font sous couverts de la pandémie de Coronavirus comme pour dire que les organes seront utiles à d’autres patients.

« Mes sœurs et frères, soyez prudents et conscients, beaucoup de Rénois sont entrain de mourir dans les hôpitaux, surtout dans le 93…Surtout des Congolais ! » Ce message a été relayée par une infirmière noire de la Guadeloupe sur les réseaux sociaux pour tirer la sonnette d’alarme.

 

Lire aussi : Covid-19 : l’OMS s’inquiète pour l’Afrique

coronavirus

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 50 471 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE - OFFRE D'EMPLOI - BOURSE D'ETUDES - ANNONCE -BUSINESS - GODOGODOO groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

C’est une grosse affaire qui secoue la toile en ce moment. En France, des informations faisant état de trafic d’organes sont en train d’émouvoir plus d’un. Tout est parti des révélations d’une Camerounaise dont les organes de son défunt mari ont été retirés sans son autorisation.

La femme du nom de Nicole est une aide soignante d’origine camerounaise. Son époux a été conduit à l’hôpital pour un problème de maux de tête. Juste deux jours après, il a été exfiltré selon les informations de Sacer-infos car sa vie serait menacée par les médecins.

Il a été déclaré mort quatre jours après son hospitalisation. Au même moment, la femme a été empêchée de voir le corps de son mari. On lui a aussi remis un certificat de décès sur lequel la cause du décès n’a malheureusement pas été mentionnée. S’en suit ainsi une déclaration de don d’organes donnée à la camerounaise. Cette dernière est surprise car n’ayant jamais été consultée pour un tel don d’organe qui pourtant ne se fait pas sur un coup de tête.

C’est ce cas ainsi que d’autres qui ont fini par susciter l’indignation au sein de la communauté africaine de France. On apprend aussi que des patients africains qui se rendaient à l’hôpital à cause des maux de tête sont placés en soins intensifs et entubés. D’après les informations, ces pratiques se font sous couverts de la pandémie de Coronavirus comme pour dire que les organes seront utiles à d’autres patients.

« Mes sœurs et frères, soyez prudents et conscients, beaucoup de Rénois sont entrain de mourir dans les hôpitaux, surtout dans le 93…Surtout des Congolais ! » Ce message a été relayée par une infirmière noire de la Guadeloupe sur les réseaux sociaux pour tirer la sonnette d’alarme.

 

Lire aussi : Covid-19 : l’OMS s’inquiète pour l’Afrique

coronavirus

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 50 471 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire