togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Urgent ! Ousmane Sonko évacué d’urgence à l’hôpital

Ousmane Sonko : Un Parcours Marqué Par Les Accusations Depuis 2021

Ousmane Sonko a été évacué d’urgence à l’hôpital. Le chef de file du parti politique Pastef a signalé des problèmes de santé sur les réseaux sociaux. Cependant, la présence policière devant son domicile aurait entravé l’arrivée de l’ambulance. Cela a suscité des allégations d’une nouvelle tentative d’assassinat. Cette situation survient dans un climat de tension politique croissante au Sénégal.

Le leader de l’opposition sénégalaise a signalé des difficultés respiratoires après une journée très mouvementée, mais l’arrivée de l’ambulance a été entravée par la police, qui a bloqué l’accès à son domicile.

Lire aussi : Sénégal : Ousmane Sonko finalement arrêté

« Depuis que les FDS m’ont déposé chez moi, je suis sujet à de terribles vertiges, je souffre de douleurs au bas ventre et j’éprouve des difficultés respiratoires. Nous avons appelé la SUMMA ASSISTANCE, mais depuis plus d’une heure, la police a bloqué leur ambulance au rond-point et leur refuse l’accès à mon domicile. Macky Sall se livre ouvertement à une énième tentative d’assassinat sur ma personne », avait ainsi déclaré Ousmane Sonko.

Des heurts au domicile d’Ousmane Sonko

La présence policière autour du domicile de Sonko a également soulevé des préoccupations quant à l’usage excessif de la force et de la répression contre les opposants politiques. La situation politique au Sénégal est de plus en plus tendue, avec des manifestations et des affrontements fréquents entre les partisans de Sonko et les forces de l’ordre.

Cette évacuation d’urgence soulève des questions quant à la stabilité et à la sécurité de la nation ouest-africaine, ainsi qu’à la protection des droits de l’homme et de la liberté d’expression.

Lire aussi : Sénégal: Le verdict de la cour d’appel est tombé pour Ousmane Sonko

Le jeudi 16 mars 2023, des heurts ont éclaté à Dakar entre les forces de l’ordre et les partisans d’Ousmane Sonko. L’opposant politique comparaissait devant la justice pour diffamation contre le ministre du tourisme, dénonçant une manœuvre politico-judiciaire. Le procès a été renvoyé au 30 mars, mais cette évacuation d’urgence met en lumière les tensions croissantes et les problèmes de sécurité auxquels le Sénégal est confronté.

La situation politique au Sénégal est devenue de plus en plus volatile, avec des manifestations et des affrontements violents entre les partisans de Sonko et les forces de l’ordre.