Togo : un élève exclu de tous les établissements scolaires

Le ministre de l’enseignement primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat (MEPSTA), Dodzi kokoroko est présenté par beaucoup comme un grand travailleur et un abonné à l’excellence. Sa toute récente sortie confirme cette opinion que les Togolais ont sur lui. Ce 31 décembre 2021, il a exclu un élève de tous les établissements scolaires du grand Lomé.

 

L’élève s’appelle Pipoka komla Justin Mawunyo et étudier à Lomé n’est plus possible pour lui depuis le 31 décembre 2021. Dans un communiqué, le ministre de l’enseignement primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat l’a exclu de tous les établissements scolaires, publics comme privés de la région éducative de grand Lomé.

 

« L’élève Pipoka komla Justin Mawunyo (né le 1 juin 2004 à Agou-Nyogbo) de la classe de seconde 2nd A4 au lycée Adidogomé 2 (…), inscrit sous le numéro matricule 8724, est exclu de tous les établissements scolaires, publics comme privés de la région éducative de grand Lomé à compter du 2 ème trimestre de l’année scolaire 2021-2022; mention en sera faite sur son bulletin de notes » peut-on lire dans le communiqué signé par Dodzi Komlan Kokoroko.

 

Les raisons de cette exclusion n’ont pas été explicitement détaillées, mais si l’on se fie au communiqué,  l’élève aurait été auteur de faits graves. Il aurait exercé des actes de violences sur le surveillant de son établissement et une autre élève.

Togo : un élève exclu de tous les établissements scolaires

Le ministre Kokoroko apporte des changements

Si de nos jours, les bourdes commises par les élèves deviennent ont le vent en poupe dans les établissements scolaires des pays de l’Afrique de l’Ouest, le Togo a trouvé la personne adéquate pour purifier et rendre rigoureux son secteur éducatif. Cette exclusion prononcée par le ministre Kokoroko illustre sa volonté réformiste dont il s’est armé avant de prendre les rênes du MEPSTA.

 

Rappelons qu’en juillet dernier, le ministre avait communiqué une nouvelle qui a engendré de vives polémiques au niveau de l’enseignement. Il avait demandé à ce que les cours de vacances, auparavant payants, soient gratuits. Cela n’a pas été bien accueilli par les enseignants qui s’attendaient tout de même à une mesure d’accompagnement du ministère.

Source

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire