En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3

Sénégal : « Macky Sall risque un coup d’État »



Le Sénégal traverse une période de tumulte après l’annonce par le président Macky Sall du report indéfini de l’élection présidentielle prévue le 25 février. La décision, expliquée comme un désaccord politique interne, suscite une vague de mécontentement, notamment parmi l’opposition qui accuse le chef de l’État de chercher à se maintenir au pouvoir au-delà de son mandat.

Des manifestations ont éclaté dans la capitale Dakar, marquées par des heurts entre les forces de sécurité et les manifestants, provoquant la dispersion des rassemblements. Les gendarmes ont utilisé des grenades lacrymogènes pour disperser les protestataires, créant un climat de tension dans le pays.

Lire aussi :Report de l’élection Présidentielle au Sénégal : Le Parlement vote dans une ambiance tendue (vidéo)

La France a exhorté le Sénégal à organiser les élections « dans le meilleur délai possible », soulignant l’inquiétude de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest. L’opposition qualifie la situation de « coup d’État constitutionnel », contestant le report de l’élection sans fixer une nouvelle date.

Le president senegalais Macky Sall le 23 juin 2023 a Paris 1668308

Le président Macky Sall, qui promet un « dialogue national », affirme ne pas être candidat à sa propre succession. Cependant, le décret de report de six mois pourrait prolonger son mandat au-delà de la date prévue, ajoutant une couche d’incertitude à la crise politique actuelle.

Sénégal : Risque de Coup d’État Selon un Expert Français

L’annonce du report des élections présidentielles au Sénégal par le Président Macky Sall a suscité des inquiétudes quant à la stabilité politique du pays. Christophe Gomart, intervenant sur la Chaîne LCI, estime que le Président Sall est exposé à un risque de « coup d’État » si le soutien de l’armée et de la gendarmerie venait à faiblir.

oxlmgisalx22gf5u2ldhsupos4 696x457 1

Selon Gomart, la principale raison maintenant Macky Sall au pouvoir réside dans le soutien actuel des forces de sécurité. Il souligne l’importance de l’attachement républicain de l’armée sénégalaise, déclarant que si elle retirait son soutien, le président pourrait être renversé.

L’expert conclut en mettant l’accent sur le rôle crucial de l’armée et de la gendarmerie dans les développements à venir au Sénégal, soulignant que la situation politique du pays dépend largement de ces forces de sécurité.

 

 

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ?

Enquêtes, interviews, analyses…

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en illimité !