Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Voici ce qu’il faut retenir de l’intervention de Patrice Talon sur RFI
3Vision-Group
30/04/2021 à 22h27 par Le Boy

Lors de cet entretien exclusif accordé à RFI, Patrice Talon, l’actuel Président de la République du   Bénin  réélu avec plus de 86% de voix dès le premier tour, a livré son point de vue sur la situation sociopolitique dans son pays.

Depuis Cotonou, Patrice Talon répond aux questions de Christophe Boisbouvier de RFI et c'est la première interview du président béninois depuis sa réélection contestée du 11 avril dernier.

Nombreux sont des sujets qui ont été débattus lors de l’entretien. On peut citer entre autres : les crises avant l’élection, les résultats du scrutin, la révolte des opposants.

Réélu avec plus de 86 % de voix dès le premier tour, Talon explique ce score comme "un vote d’adhésion", lié au faible taux de participation.

Lire aussi : Kemi Seba : “Patrice Talon est en train de tomber dans les travers de Sékou Touré”

Il affirme également que certains dans l'opposition, des "prédateurs", ont tout fait pour que l'élection présidentielle ne se tienne pas, et ont cherché à déstabiliser le pouvoir afin qu'il soit renversé comme au Mali et au Burkina Faso.

Talon accuse ainsi l'opposante Reckya Madougou, détenue depuis début mars, d'avoir causé et financé des assassinats d'officiels, afin de créer un climat insurrectionnel. Il exclut toute amnistie ou grâce pour ces opposants.

Pour ce qui concerne les manifestations violentes enregistrées à l’occasion de la présidentielle du 11 avril dernier,  Talon, dans son entretien, ce vendredi 30 avril 2021, affirme qu’il n’y a pas eu de tirs sur les manifestants.

A l’en croire, les seuls tirs qu’il y a eus, c’est des tirs que des forces de défense ont eu à faire pendant qu’ils dégageaient la voie et qu’on leur tirait dessus. « Il n’y a eu aucun coup de feu sur des manifestants, nulle part », a martelé Patrice Talon.

Pour terminer, Patrice Talon fait une promesse pour 2026. Il ne compte pas violer la loi beninoise. Alors, il écarte toute intention supposée de vouloir changer la Constitution afin de pouvoir faire un troisième mandat.

Lire aussi : Élection au Bénin: “il n’y a pas eu de tirs sur les manifestants”, Patrice Talon

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 451 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :
togopapel APPLICATION MOBILE  ABONNEZ à Google news

Lors de cet entretien exclusif accordé à RFI, Patrice Talon, l’actuel Président de la République du   Bénin  réélu avec plus de 86% de voix dès le premier tour, a livré son point de vue sur la situation sociopolitique dans son pays.

Depuis Cotonou, Patrice Talon répond aux questions de Christophe Boisbouvier de RFI et c'est la première interview du président béninois depuis sa réélection contestée du 11 avril dernier.

Nombreux sont des sujets qui ont été débattus lors de l’entretien. On peut citer entre autres : les crises avant l’élection, les résultats du scrutin, la révolte des opposants.

Réélu avec plus de 86 % de voix dès le premier tour, Talon explique ce score comme "un vote d’adhésion", lié au faible taux de participation.

Lire aussi : Kemi Seba : “Patrice Talon est en train de tomber dans les travers de Sékou Touré”

Il affirme également que certains dans l'opposition, des "prédateurs", ont tout fait pour que l'élection présidentielle ne se tienne pas, et ont cherché à déstabiliser le pouvoir afin qu'il soit renversé comme au Mali et au Burkina Faso.

Talon accuse ainsi l'opposante Reckya Madougou, détenue depuis début mars, d'avoir causé et financé des assassinats d'officiels, afin de créer un climat insurrectionnel. Il exclut toute amnistie ou grâce pour ces opposants.

Pour ce qui concerne les manifestations violentes enregistrées à l’occasion de la présidentielle du 11 avril dernier,  Talon, dans son entretien, ce vendredi 30 avril 2021, affirme qu’il n’y a pas eu de tirs sur les manifestants.

A l’en croire, les seuls tirs qu’il y a eus, c’est des tirs que des forces de défense ont eu à faire pendant qu’ils dégageaient la voie et qu’on leur tirait dessus. « Il n’y a eu aucun coup de feu sur des manifestants, nulle part », a martelé Patrice Talon.

Pour terminer, Patrice Talon fait une promesse pour 2026. Il ne compte pas violer la loi beninoise. Alors, il écarte toute intention supposée de vouloir changer la Constitution afin de pouvoir faire un troisième mandat.

Lire aussi : Élection au Bénin: “il n’y a pas eu de tirs sur les manifestants”, Patrice Talon

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 451 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire