En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3

Le PPA-CI réagit au retrait du Niger, du Burkina Faso et du Mali de la CEDEAO



 

Après la décision officielle du Niger, du Burkina Faso et du Mali de se retirer de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI), fondé par Laurent Gbagbo, a émis une réponse cinglante envers les leaders de cette organisation sous-régionale.

Dans un communiqué conjoint, les trois pays ont exprimé leurs critiques à l’égard de la CEDEAO, arguant que l’organisation s’était éloignée des principes des pères fondateurs et du panafricanisme. Ils accusent la CEDEAO de trahir ses idéaux fondamentaux et de constituer une menace pour ses États membres ainsi que pour leurs populations.

Lire aussi : Retrait de l’AES : La CEDEAO perdra par an au moins …

Le PPA-CI, par la voix de son président exécutif Sébastien Dano Djédjé, a déploré cette « crise de confiance » entre la CEDEAO et les pays concernés, soulignant les conséquences néfastes des mesures de rétorsion prises contre les États ayant subi des ruptures de l’ordre constitutionnel.

propal main elex senegal 1

La décision de retrait des trois États de la CEDEAO vient confirmer les inquiétudes préalablement exprimées par le PPA-CI et Laurent Gbagbo. Le parti critique également la gestion belliqueuse des crises politiques par les dirigeants de la CEDEAO, dénonçant leur propension à recourir systématiquement à des sanctions violentes et injustes, préjudiciables aux populations.

Le PPA-CI réaffirme ainsi sa solidarité totale envers les peuples du Burkina Faso, du Mali et du Niger, qui font face depuis plus d’une décennie à des menaces existentielles. En appelant à tirer des enseignements du retrait de la CEDEAO par ces trois pays, le parti souligne l’importance de repenser les relations et les politiques au sein de l’organisation sous-régionale.

Cette déclaration du PPA-CI met en lumière les tensions croissantes au sein de la CEDEAO et souligne l’urgence d’un dialogue constructif pour répondre aux préoccupations des États membres et garantir une coopération efficace au niveau régional.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ?

Enquêtes, interviews, analyses…

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en illimité !