togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

L’Éthiopie réagit fermement au discours critique de l’ambassadeur Américain

L’éthiopie Réagit Fermement Au Discours Critique De L’ambassadeur Américain

Le ministère éthiopien des Affaires étrangères a vivement critiqué les déclarations de l’ambassadeur des États-Unis en Éthiopie, Ervin Massinga, qualifiées de « malavisées » et « mal informées ». Ce dernier, lors d’une visite à Addis Abeba, avait dénoncé les violations des droits humains et l’usage de la violence dans le pays, tout en appelant au dialogue.

Dans un communiqué acerbe, le ministère a rejeté les « allégations » de l’ambassadeur, les considérant comme une ingérence dans les affaires internes du pays. Il a également rappelé l’importance des relations historiques et amicales entre les deux nations, exprimant sa déception face à un discours qu’il juge non seulement inapproprié mais aussi contraire à l’esprit de coopération entre les États-Unis et l’Éthiopie.

Lire aussi : Malawi : Sainani Nkhoma condamné pour une vidéo TikTok concernant le président

Ervin Massinga a affirmé que « les bandits, les groupes armés et parfois les forces de sécurité gouvernementales agissent en toute impunité », soulignant un mépris pour l’État de droit. Il a exhorté le gouvernement et divers groupes rebelles, dont le Front de libération oromo (OLF), les milices amhara (Fano) et les autorités du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), à privilégier le dialogue.

Whatsapp Image 2024 05 18 At 07.06.23

« Une approche axée sur la sécurité ne résoudra pas les problèmes politiques complexes, » a déclaré l’ambassadeur, appelant à la libération de personnalités politiques clés et à l’instauration d’un cessez-le-feu temporaire pour faciliter un dialogue constructif.

L’Éthiopie, avec ses 120 millions d’habitants répartis en 80 groupes ethniques, est actuellement en proie à de multiples conflits internes. Ces conflits, souvent alimentés par des revendications identitaires et territoriales, mettent à mal la stabilité du pays. Les autorités éthiopiennes, cependant, perçoivent les conseils de l’ambassadeur américain comme une intrusion, estimant qu’ils aggravent les tensions plutôt qu’ils ne les apaisent.

Cette situation délicate souligne les défis de la diplomatie internationale dans un contexte de crises complexes et de sensibilités nationales exacerbées. La réaction éthiopienne à ce discours marque un moment de tension dans les relations entre Addis Abeba et Washington, rappelant l’importance d’un dialogue respectueux et bien informé entre nations.