togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Les brésiliens présentent des excuses à Brigitte Macron pour les injures de leur Président

Brigitte Macron

Des milliers de brésiliens s’excusent de l’odieuse attitude du président Bolsonaro après les violentes insultes à l’égard de la première dame française Emmanuel Macron sur les réseaux sociaux.

Apparemment les brésiliens ne sont pas d’accord avec les agissements de Bolsonaro. Ils sont choqués par les propos injurieux de leur président Jair Bolsonaro auprès de Madame Macron. Ils ont pris donc l’initiative de contrer les déclarations du président sur les réseaux sociaux. D’après L’Express.fr, le hashtag « Pardon Brigitte » a circulé à une vitesse fulgurante sur Twitter depuis lundi par des milliers de Brésiliens.

Le problème a jailli depuis dimanche, où Jair Bolsonaro s’est permis d’offenser l’épouse du président français dans un commentaire sur Facebook. Il s’est moqué de son âge et de son physique. Ce que le président français n’a pas accepté, le jour suivant, le chef de l’Etat a affirmé que les propos de son homologue brésilien étaient « extraordinairement irrespectueux » et a ensuite ajouté que les Brésiliens devaient avoir « un peu honte » de ce comportement. « Qu’est-ce que je peux vous dire ? C’est triste, c’est triste mais c’est triste pour lui et les Brésiliens », a-t-il déploré, espérant « pour les Brésiliens qu’ils auront un président qui se comporte à la hauteur ».

Les propos de Macron semble avoir été écoutés. Les brésiliens ont apporté leur soutien à Brigitte Macron avec le hashtag #DesculpaBrigitte. Certains internautes l’ont écrit même en français « Je suis désolée Brigitte Macron. Je vous assure que cela ne représente pas le peuple brésilien, le Brésil est meilleur que Bolsonaro ».

D’autres tweetent ainsi : « Je suis brésilien. Désolé, Brigitte et Emmanuel Macron. La grossièreté de notre président et non de nos représentants ».

Selon Le Parisien, ces messages sont arrivés aux oreilles de Brigitte Macron, qui s’est dite très touchée par les tweets, qu’elle a découverts juste avant son départ de Biarritz.