togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

« Le sexe anal est un crime au Nigeria », une avocate crie au scandale

Sexe Anal, Crime Au Nigéria,

Un avocat lance une bombe de vérité ! Le sexe anal au Nigeria peut vous conduire en prison ! Dans un message franc publié sur Facebook, l’avocate nigériane Stella n’a pas mâché ses mots en ce qui concerne le statut juridique du sexe par derrière dans le pays.

Selon elle, s’adonner à cette activité particulière dans la chambre à coucher est considéré comme une infraction pénale qui pourrait vous conduire derrière les barreaux pendant plus de dix ans !

La loi ne plaisante pas avec le sexe anal

LIRE AUSSI : Vous venez d’avoir du sexe ? N’oubliez pas de suivre ces 4 habitudes après

Stella a cité l’article 214 du code pénal, qui couvre les « infractions contre nature ». Elle l’a clairement expliqué : « Le sexe anal est un crime au Nigeria. Il est passible d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 14 ans. Quiconque a des relations sexuelles contre l’ordre de la nature est coupable d’un crime ».

Son message, publié le lundi 17 juin, ne tourne pas autour du pot. Dans un mélange d’anglais et de pidgin nigérian, elle a enfoncé le clou en déclarant : « Maka ndi baby, je veux te le mettre dans l’anus. Comme tu mets Na en prison, tu veux le faire. Fais-le de la bonne manière ».

Si la formulation peut faire froncer les sourcils, le message est clair comme de l’eau de roche : la loi nigériane est très sévère à l’égard de cet acte sexuel particulier.

Law 1718638988

Une position controversée

LIRE AUSSI : Le s3xe anal est-il sans danger ? 8 choses que vous devez savoir sur la porte arrière

Bien entendu, la position de Stella a suscité un débat, certains s’interrogeant sur l’application et la pertinence de telles lois à l’ère moderne. Les critiques soutiennent que les activités sexuelles consensuelles entre adultes devraient être une affaire personnelle, et non légiférées par l’État.

Image

Les partisans de la loi, quant à eux, soutiennent que les valeurs et les normes sociétales doivent être défendues par des cadres juridiques. Ils considèrent l’interdiction du sexe anal comme une ligne de conduite morale importante. Seul l’avenir nous dira si les lois nigérianes évolueront pour refléter les changements d’attitude.