Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
« J’ai dormi avec un homme différent chaque nuit pendant 10 ans », dixit une ex-prostituée
21/05/2020 à 22h20 par Tritech Raheem

Pour gagner leur vie, certaines personnes sont passées par des moyens dévalorisants. Cela a été un choix ou une obligation en fonction de la situation personnelle. Stéphanie Koffi a partagé sur ci.studio.opera.com, le témoignage d'une ancienne prostituée qui quant à elle n'a pas eu le choix.

" Chaque jour de ma vie a été le même. Je me lève , je pars travailler , je rentre , je mange et je me couche . Je ne travaille pas au même heure comme tout le monde , je travaille la nuit et la journée me sert pour dormir .

Quand j'étais petite ma mère travaillait toujours la nuit et rentrait tout le temps avec un mec différent . Ces hommes passaient la nuit avec elle à la maison et partaient tôt le matin avant que je ne me réveille . Ce n'était pas juste ma mère , ma tante faisait pareil. Un jour je leur ai demandé qui étaient tous ces hommes avec qui elles venaient . Mère m'a répondu que c'est grâce à eux qu'elle arrivait à payer le loyer et que plus tard je comprendrai ce que c'est que survivre .

Une question me revenait souvent : qui était mon père , parfois je regardais tout ces hommes et je me demandais si c'était l'un d'eux . Est-ce que ces gars me remarquaient au moins? Se demandaient-ils qui j'étais ? J'espérais qu'un jour mon père vienne me sauver . Je voulais être comme toute autre personne et avoir une vie de famille normale , j'étais tellement jalouse de mes amis quand ils parlaient de leurs familles .

J'ai grandi en pensant que la seule façon de m'en sortir c'était de ne jamais poser de questions et de faire comme ma mère et ma tante.

Elles faisaient tout ce qu'elles pouvaient et même vendre leur corps s'il le fallait . Je me souviens du jour où ma mère a abandonné ses rêves pour nous . J'avais 09 ans et ma tante a demandé à ma mère d'arrêter ses études afin de l'aider à gagner sa vie . Ma mère ne voulait pas mais elle n'avait pas le choix . Parfois il y avait moins de clients alors elles travaillaient moins , ce qui faisait rentrer peu d'argent donc pas de nourriture pendant plusieurs jours .

C'était des moments difficiles pour toute la famille car ça inquiétait beaucoup ma mère , du coup elle se mettait à boire et s'en prenait à moi pour faire passer ses soucis . Je ne comprenais pas pourquoi nous n'arrivions pas à nous en sortir et pourquoi le travail de ma mère était si différent de ceux des autres ... tout ce que je savais est qu'il ne fallait pas poser de questions et faire ce qu'elle me disait . J'étais juste une enfant je ne comprenais pas ce qui se passait je voulais juste lui obéir et faire tout pour qu'elle soit fière de moi .

La première fois que ça m'était arrivé ma mère m'a dit de ne pas m'inquiéter et que notre famille avait besoin de moi. Elle m'a expliqué que ce sera dur la première fois mais que ça passera au bout d'un moment . Ce n'était pas vrai.. ce n'est jamais passé et je n'oublierai jamais ce que j'ai ressenti ce premier soir . C'était comme des lames qui me perçaient le coeur avec l'espoir que ma mère soit fière de moi . Une fois que l'homme eût fini , il m'a donné de l'argent et est parti . Je me suis assise par terre et me suis demandé : pourquoi moi? Après je suis rentrée chez moi et pour la première fois ma mère ne m'a pas grondé . Elle m'a dit qu'elle était fière de moi pour avoir été sage et que j'avais rendu service à la famille et là je me suis senti plus seul que jamais . Je me disais qu'avec le temps ça serait moins dure mais j'avais tort ; tout ces visages qui défilaient dans ma tête rendaient mon coeur lourd et explosif . C'était ma vie , une vie sans issue.

J'ai grandi dans un milieu où tout le monde faisait ça pour survivre , pour continuer à exister . Je me suis souvent demandée si j'aurais pu faire autre chose et si je pouvais gagner ma vie autrement . Souvent j'étais allongée là et il m'arrivait de pleurer en silence en espérant que ça se termine vite . Parfois les hommes se rendaient compte et se moquaient de moi . Je gardais les yeux fermés pour ne pas me souvenir de leurs visages et pour ne pas voir ce qu'ils me faisaient . J'ai fait ça pendant 10 ans et je ne sais pas comment j'ai tenu si longtemps .

Certaines personnes pensent sûrement que c'est très facile et que je suis fainéante mais elles ne savent à quel point c'est dur de vivre dans ce milieu , si seule . Dans cette profession il n'y a pas de bons moments , pas de respect . Tu couches juste avec des inconnus différents tous les jours .

J'ai parfois cru trouvé une bonne personne , l'amour car certaines personnes faisaient preuve d'amabilité envers moi . Personne ne m'avait jamais donné de l'amour et une fois qu'ils avaient fini ils redevenaient froids avec moi comme une inconnue , plus aucune affection , je me sentais tellement bête .

Un jour, mon amie m'avait supplié de venir avec elle car elle aurait trouvé un autre boulot mieux que celui ci . Je suis allé et j'ai commencé à travailler là bas . Ça fait quelques années maintenant et je me suis rendu compte que la société ne cautionne pas mon ancienne vie . Certaines personnes croient peut-être que cette vie est une excuse de ma part mais non , j'ai grandi dans ça et je n'avais aucune issue de sortie.

Aujourd'hui je gagne beaucoup moins d'argent qu'avant et je me demande des fois si j'avais fait le bon choix entre mon ancienne vie et celle que je vis maintenant . Mon petit salaire est insignifiant pour aider ma famille et ma mère traite de bête mais je sais au fond de moi que j'ai fait le bon choix , je n'ai plus honte de dire aux gens le type de boulot que je fais .

Des fois quand mes collègues découvrent mon ancienne vie , ça les dégoute et ils croient que seul l'argent facile m'intéresse mais nul n'a idée du calvaire que j'ai vécu . Ils nous rabaissent et ça ne nous aide pas à nous sentir humain . C'est dur d'être rejeté par tout le monde . J'avais que 09 ans et un enfant de cet âge n'a pas le choix devant ses parents."

Ghana: une prostituée pousse son client par la fenêtre d’un hôtel (video)

Cette expérience tend à donner une bonne leçon de moral pour un bon train de vie. La vie de cette ex-prostituée ne devrait plus être expérimentée par une autre personne.

Source : ci.studio.opera.com

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 544 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Congo : les soignants auront bientôt des tablettes médicales

20/10/2020

Congo :...

  Ce lundi 19 octobre 2020, le...
URGENT! COMMUNIQUÉ DES CANDIDATS  SUITE À LA DÉCLARATION DE LA MISSION DE LA CEDEAO

20/10/2020

URGENT! COMMUNIQUÉ...

  Henri Konan Bédié et Pascal Affi...
« Alpha Condé n’a jamais été professeur ! C’était un buveur de whisky »

20/10/2020

« Alpha Condé...

Alpha Condé n’a jamais été professeur. En...
Mali : Robert Dussey transmet un message de Faure Gnassingbé à Bah N’daw

20/10/2020

Mali :...

  Quelques semaines après la nomination d’un...
Samuel Eto'o tacle violemment France Football

20/10/2020

Samuel Eto’o...

Samuel Eto'o tacle violemment le magazine  France...
RHDP : Cette grosse faute détectée dans un de ses tweets

20/10/2020

RHDP : Cette...

Une grosse faute a été détectée dans...
Insolite : un vaudou devant l’ambassade du Togo à Paris (photo)

20/10/2020

Insolite :...

Dans la matinée de ce dimanche 18...
Patokh Chodiev: comment un milliardaire a réussi

20/10/2020

Patokh Chodiev:...

Toute personne ayant eu du succès voit...
Côte d’Ivoire / Présidentielle 2020: voici ce que la mission de la CEDEAO recommande à l’opposition

20/10/2020

Côte d’Ivoire...

Une mission est arrivée ce dimanche 18...
Campagne / Ouattara se moque de Bédié et Affi : ” Ils n’ont pas d’argent…”

20/10/2020

Campagne /...

Le candidat Alassane Ouattara a raillé ses...
Violences contre le 3e mandat / Soro en colère : ” ADO assassine les Ivoiriens…”

20/10/2020

Violences contre...

Le Président de Générations et peuples Solidaires...
Présidentielle en Guinée / L’opposant Cellou Dalein Diallo revendique la victoire

20/10/2020

Présidentielle en...

L’opposant guinéen vient contre toute attente de...
Insolite : trois soleils aperçus à Mohe en Chine

20/10/2020

Insolite :...

Les phénomènes terrestres ne finiront pas d’étonner...
Tensions en Côte d’Ivoire / Des véhicules de transport incendiés à Yopougon

20/10/2020

Tensions en...

Des minicars de transport communément appelés “Gbaka...
Qui est en réalité Cellou Dalein Diallo, le farouche opposant d'Alpha Condé ?

19/10/2020

Qui est...

Economiste de formation, Cellou Dalein Diallo est...
Présidentielle en Guinée : ça chauffe

19/10/2020

Présidentielle en...

Les esprits s’échauffent dans tous les camps...
Port de masque : L’arrêté du ministre de l’Intérieur prorogé de 3 mois (communiqué)

19/10/2020

Port de...

Le gouvernement ne veut pas de relâchement...
Coronavirus : Voici le bilan établi ce 19 octobre dans le monde

19/10/2020

Coronavirus :...

Les conséquences économiques et humaines du coronavirus...
Ousmane Sonko attristé par le Rappel à Dieu des 3 enfants du Khalif des Layénes en 48 heures

19/10/2020

Ousmane Sonko...

En l’espace de 2 jours le Khalif...
Sénégal/ Education: Le cri de cœur des albinos

19/10/2020

Sénégal/ Education:...

Au Sénégal, 98% des albinos sont analphabètes....

Pour gagner leur vie, certaines personnes sont passées par des moyens dévalorisants. Cela a été un choix ou une obligation en fonction de la situation personnelle. Stéphanie Koffi a partagé sur ci.studio.opera.com, le témoignage d'une ancienne prostituée qui quant à elle n'a pas eu le choix.

" Chaque jour de ma vie a été le même. Je me lève , je pars travailler , je rentre , je mange et je me couche . Je ne travaille pas au même heure comme tout le monde , je travaille la nuit et la journée me sert pour dormir .

Quand j'étais petite ma mère travaillait toujours la nuit et rentrait tout le temps avec un mec différent . Ces hommes passaient la nuit avec elle à la maison et partaient tôt le matin avant que je ne me réveille . Ce n'était pas juste ma mère , ma tante faisait pareil. Un jour je leur ai demandé qui étaient tous ces hommes avec qui elles venaient . Mère m'a répondu que c'est grâce à eux qu'elle arrivait à payer le loyer et que plus tard je comprendrai ce que c'est que survivre .

Une question me revenait souvent : qui était mon père , parfois je regardais tout ces hommes et je me demandais si c'était l'un d'eux . Est-ce que ces gars me remarquaient au moins? Se demandaient-ils qui j'étais ? J'espérais qu'un jour mon père vienne me sauver . Je voulais être comme toute autre personne et avoir une vie de famille normale , j'étais tellement jalouse de mes amis quand ils parlaient de leurs familles .

J'ai grandi en pensant que la seule façon de m'en sortir c'était de ne jamais poser de questions et de faire comme ma mère et ma tante.

Elles faisaient tout ce qu'elles pouvaient et même vendre leur corps s'il le fallait . Je me souviens du jour où ma mère a abandonné ses rêves pour nous . J'avais 09 ans et ma tante a demandé à ma mère d'arrêter ses études afin de l'aider à gagner sa vie . Ma mère ne voulait pas mais elle n'avait pas le choix . Parfois il y avait moins de clients alors elles travaillaient moins , ce qui faisait rentrer peu d'argent donc pas de nourriture pendant plusieurs jours .

C'était des moments difficiles pour toute la famille car ça inquiétait beaucoup ma mère , du coup elle se mettait à boire et s'en prenait à moi pour faire passer ses soucis . Je ne comprenais pas pourquoi nous n'arrivions pas à nous en sortir et pourquoi le travail de ma mère était si différent de ceux des autres ... tout ce que je savais est qu'il ne fallait pas poser de questions et faire ce qu'elle me disait . J'étais juste une enfant je ne comprenais pas ce qui se passait je voulais juste lui obéir et faire tout pour qu'elle soit fière de moi .

La première fois que ça m'était arrivé ma mère m'a dit de ne pas m'inquiéter et que notre famille avait besoin de moi. Elle m'a expliqué que ce sera dur la première fois mais que ça passera au bout d'un moment . Ce n'était pas vrai.. ce n'est jamais passé et je n'oublierai jamais ce que j'ai ressenti ce premier soir . C'était comme des lames qui me perçaient le coeur avec l'espoir que ma mère soit fière de moi . Une fois que l'homme eût fini , il m'a donné de l'argent et est parti . Je me suis assise par terre et me suis demandé : pourquoi moi? Après je suis rentrée chez moi et pour la première fois ma mère ne m'a pas grondé . Elle m'a dit qu'elle était fière de moi pour avoir été sage et que j'avais rendu service à la famille et là je me suis senti plus seul que jamais . Je me disais qu'avec le temps ça serait moins dure mais j'avais tort ; tout ces visages qui défilaient dans ma tête rendaient mon coeur lourd et explosif . C'était ma vie , une vie sans issue.

J'ai grandi dans un milieu où tout le monde faisait ça pour survivre , pour continuer à exister . Je me suis souvent demandée si j'aurais pu faire autre chose et si je pouvais gagner ma vie autrement . Souvent j'étais allongée là et il m'arrivait de pleurer en silence en espérant que ça se termine vite . Parfois les hommes se rendaient compte et se moquaient de moi . Je gardais les yeux fermés pour ne pas me souvenir de leurs visages et pour ne pas voir ce qu'ils me faisaient . J'ai fait ça pendant 10 ans et je ne sais pas comment j'ai tenu si longtemps .

Certaines personnes pensent sûrement que c'est très facile et que je suis fainéante mais elles ne savent à quel point c'est dur de vivre dans ce milieu , si seule . Dans cette profession il n'y a pas de bons moments , pas de respect . Tu couches juste avec des inconnus différents tous les jours .

J'ai parfois cru trouvé une bonne personne , l'amour car certaines personnes faisaient preuve d'amabilité envers moi . Personne ne m'avait jamais donné de l'amour et une fois qu'ils avaient fini ils redevenaient froids avec moi comme une inconnue , plus aucune affection , je me sentais tellement bête .

Un jour, mon amie m'avait supplié de venir avec elle car elle aurait trouvé un autre boulot mieux que celui ci . Je suis allé et j'ai commencé à travailler là bas . Ça fait quelques années maintenant et je me suis rendu compte que la société ne cautionne pas mon ancienne vie . Certaines personnes croient peut-être que cette vie est une excuse de ma part mais non , j'ai grandi dans ça et je n'avais aucune issue de sortie.

Aujourd'hui je gagne beaucoup moins d'argent qu'avant et je me demande des fois si j'avais fait le bon choix entre mon ancienne vie et celle que je vis maintenant . Mon petit salaire est insignifiant pour aider ma famille et ma mère traite de bête mais je sais au fond de moi que j'ai fait le bon choix , je n'ai plus honte de dire aux gens le type de boulot que je fais .

Des fois quand mes collègues découvrent mon ancienne vie , ça les dégoute et ils croient que seul l'argent facile m'intéresse mais nul n'a idée du calvaire que j'ai vécu . Ils nous rabaissent et ça ne nous aide pas à nous sentir humain . C'est dur d'être rejeté par tout le monde . J'avais que 09 ans et un enfant de cet âge n'a pas le choix devant ses parents."

Ghana: une prostituée pousse son client par la fenêtre d’un hôtel (video)

Cette expérience tend à donner une bonne leçon de moral pour un bon train de vie. La vie de cette ex-prostituée ne devrait plus être expérimentée par une autre personne.

Source : ci.studio.opera.com

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 544 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire