France : La police abat un homme armé qui a « tué un passant et blessé un autre »

France : La police abat un homme armé qui a "tué un passant et blessé un autre"

Un homme armé d’un couteau a trouvé la mort à Bordeaux, en France, lors d’une confrontation dramatique avec la police après une attaque meurtrière qui a fait un mort et un blessé. L’incident s’est déroulé peu avant 20 heures mercredi, provoquant une onde de choc dans la ville du sud-ouest de la France à l’heure de pointe du soir.

Selon les informations disponibles, l’assaillant, décrit comme un homme vêtu d’une djellaba et armé d’un couteau, a lancé son attaque près du Pont de Pierre, sur la rive gauche de la Garonne. Des témoins oculaires ont raconté des scènes de terreur au cours desquelles l’homme armé d’un couteau s’en est pris à des piétons, brandissant une arme blanche et confrontant apparemment des individus au sujet de leur consommation d’alcool.

Lire aussi : Un homme armé tue quatre personnes dans un centre médical de l’Oklahoma, selon la police

Un coutelier abattu par la police en France

Dans une réaction rapide et décisive, des policiers sont arrivés sur les lieux et ont fait face à l’agresseur. Un policier a dû utiliser une mitrailleuse pour neutraliser l’assaillant, mettant ainsi fin à la menace que représentait l’homme au couteau. L’échange intense de coups de feu a abouti à la mort par balle de l’homme au couteau, mettant un terme à cet épisode violent.

Tragiquement, l’attaque a fait des morts et des blessés. L’une des victimes, un ressortissant algérien de 36 ans, a succombé à des coups de couteau portés à la gorge, tandis qu’une autre personne a été très grièvement blessée et transportée d’urgence en soins intensifs au CHU de Bordeaux. L’identité de la troisième victime et l’étendue de ses blessures n’ont pas été immédiatement révélées.

Lire aussi : VIDEO – La police espagnole bat violemment des hommes noirs non armés

Dans le chaos et l’horreur de l’attaque, les autorités sont intervenues rapidement pour sécuriser la zone et ouvrir une enquête sur l’incident. Bien que les détails concernant le motif de l’attaque soient restés flous dans l’immédiat, les procureurs locaux ont assuré le public qu’ils travaillaient avec diligence pour élucider les circonstances de cette violente agression.

Les autorités ont noté qu’il n’y avait pas d’indications préliminaires suggérant un motif terroriste derrière l’attaque. Les premières évaluations laissent penser qu’il s’agit d’une rixe au motif inconnu, plutôt que d’un acte terroriste. Néanmoins, les enquêteurs se sont engagés à ne négliger aucune piste dans leur quête de réponses, déterminés à faire la lumière sur les événements troublants qui se sont produits.