Divers Espagne

Espagne : Après une dispute avec ses parents, il creuse un trou pour vivre sous terre dans le jardin

Espagne : Après Une Dispute Avec Ses Parents, Il Creuse Un Trou Pour Vivre Sous Terre Dans Le Jardin

Un adolescent du nom d’Andres Canto a commencé à creuser un trou dans son jardin par colère à l’âge de 14 ans. Après un dur labeur de six ans, ces travaux donnent un abri comprenant un salon et une chambre à près de trois mètres sous la surface. Tout est parti d’une dispute avec ses parents.

 

À 14 ans, Andres Canto s’est disputé avec ses parents qui lui ont interdit de se rendre au village en survêtement. En guise de représailles, il est resté à la maison et s’est emparé de la pioche de son grand-père, s’en servant pour évacuer sa frustration en s’attaquant rageusement au sol du jardin.

À lire aussi :   Nasser Bourita accuse : L’Espagne tente « d’européaniser une crise diplomatique bilatérale »

 

S’attaquer au sol du jardin s’est bizarrement transformé en obsession, et six ans après avoir commencé à creuser le sol, le jeune homme de 20 ans a créé sa propre caverne souterraine, avec des marches menant à une structure comprenant un salon et une chambre.

Espagne : Après Une Dispute Avec Ses Parents, Il Creuse Un Trou Pour Vivre Sous Terre Dans Le Jardin

Andres, aujourd’hui acteur, dit qu’il n’a aucune idée de ce qui l’a poussé à utiliser sa frustration pour creuser un trou dans la maison de sa famille dans la ville de La Romana, en Espagne. Il a commencé à l’utiliser comme un moyen de se détendre le soir après l’école, travaillant sur son excavation à la main plusieurs jours par semaine.

À lire aussi :   Espagne-Football : l’étonnante présentation de Stéphane Mbia par son nouveau club (vidéo)

 

Il doit sa demeure sous-terraine au coup de pouce de son ami Andreu qui a apporté un marteau-piqueur. Le duo a passé jusqu’à 14 heures par semaine à creuser près de 3 mètres dans la terre du jardin de ses parents.

 

À l’origine, la terre était retirée à la main à l’aide de seaux, mais au fur et à mesure qu’Andres s’enfonçait dans les profondeurs, il a commencé à étudier les techniques d’excavation et a ensuite développé un système de poulie pour ramener les gravats à la surface. Il estime que le projet lui a coûté un grand total de 43 £ (50 €).

À lire aussi :   JO 2020/ Le Brésil veut conserver sa médaille, l’Espagne veut la reconquérir: Une finale inédite

 

Andres prévoit de s’agrandir encore, la grotte disposant actuellement de deux pièces, d’un système de chauffage, du Wi-Fi fourni par son téléphone émettant depuis l’entrée de la grotte, et d’un système de musique.

--
redaction web redaction web
groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Publicité 3vision-group

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire