En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3

Création d’une dissidence au sein du MGC de Simone Gbagbo en Côte d’Ivoire



Le Mouvement des Générations Capables (MGC) de Simone Gbagbo, créé il y a dix-sept mois, connaît ses premières secousses avec l’émergence d’une dissidence. Cette scission est dirigée par Serges Pkelé, qui a fondé un nouveau mouvement politique baptisé « Fronts Ivoiriens pour les Libertés et la Souveraineté (FILS) ». Le congrès constitutif de ce nouveau mouvement s’est tenu le samedi 27 janvier 2024.

WhatsApp Image 2024 02 07 at 15.24.17MGC

Serges Pkelé a expliqué la décision de se détacher des « grands ensembles » et de rompre les liens avec des leaders dits « charismatiques », affirmant la volonté de créer une histoire propre. Cette dissidence semble bénéficier du soutien d’autres cadres du MGC.

Lire aussi : Chris Pappas : Qui est le maire blanc qui veut changer la politique en Afrique du Sud ?

« Nous avons choisi la voie de la démarcation, nous devons assumer sans complexe notre choix car nous avons le devoir d’oser pour l’avenir. Prenons notre bâton de pèlerin et allons rassembler le peuple dans un nouveau contrat social. Allons faire corps avec notre peuple par la mobilisation de toutes ses forces pour en sortir désormais la seule alternative crédible », a déclaré Serges Pkelé.

Cette évolution témoigne des dynamiques politiques en Côte d’Ivoire depuis l’avènement du multipartisme en 1990 sous Félix Houphouët Boigny.

 

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ?

Enquêtes, interviews, analyses…

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en illimité !