in ,

Consultation Internationale

offre emploi
Parles en sur les réseaux sociaux ! PARTAGE !!

Consultation Internationale

Consultation internationale pour la formation des officiers de la police judiciaire et de la garde nationale en matière de la justice pour enfants
Job Number: 523746 | Vacancy Link
Locations: Middle East and North Africa: Tunisia
Work Type : Consultancy
Type de contrat: Contrat Institutionnel
Type de Consultation: International
Programme : Protection de l’Enfance
Lieu de travail: Tunis / Kasserine
Durée de l’appui: 6 mois (75 jours)
Contexte et Justification de la consultation :
 Le bureau de l’UNICEF Tunisie a réalisé une revue à mi-parcours participative du programme de coopération en 2018 qui a abouti à une réorientation stratégique, y compris des changements structurels des résultats planifiés, en ligne avec le parcours de vie de l’enfant.
Au cours des deux prochaines années, le bureau continuera l’appui au renforcement du système de protection de l’enfance à travers trois interventions stratégiques visant : 1. la mise en place d’un système équitable d’accès des enfants à la justice, y compris les interventions en faveur des enfants associés aux groupes violents ; 2. le renforcement des compétences des travailleurs sociaux ; 3. la réduction de la violence à l’encontre des enfants en promouvant des normes sociales positives.
Dans le cadre de la première intervention stratégique, l’UNICEF continuera de renforcer le programme d’accès des enfants et des adolescents à la justice en Tunisie, en tirant parti des résultats des années précédentes. Pour répondre à des besoins concrets, il s’agira notamment de renforcer la nouvelle unité Justice pour les enfants au sein du Ministère de la justice, chargée de réviser la législation et d’élaborer des politiques conformes aux normes internationales relatives aux droits de l’enfant, ainsi que d’investir dans la formation initiale et continue institutionalisée des professionnels de la justice, de promouvoir les alternatives à la détention pour les enfants et les adolescents, en utilisant des innovations, en sensibilisant aux droits des adolescents et en renforçant la collaboration multidisciplinaire interministérielle, en impliquant les partenaires des ONG et du secteur privé. L’UNICEF appuiera la création d’unités de police pilotes adaptées aux enfants afin de faire respecter les droits des enfants en contact avec la loi, y compris les victimes et les témoins de crimes. Afin de responsabiliser les adolescents, les garçons et les filles et d’empêcher leur association avec des groupes violents, un mécanisme pilote de prévention et de protection sera mis à l’essai dans une des régions les plus vulnérables de la Tunisie (le projet « Vers l’autonomisation des adolescents de Kasserine et la prévention contre leur association à des groupes violents », signé le 3 juillet 2018, est financé par le Gouvernement Néerlandais).
Ainsi, pour faire face à ses besoins programmatiques, le bureau UNICEF Tunisie a décidé de recourir aux services d’une expertise internationale en termes de renforcement de capacités des corps de la police et la garde nationale.
Objectifs et résultats attendus :
L’objectif de ces formations est de permettre aux corps de la police et la garde nationale de renforcer leurs connaissances dans le domaine de la justice spécifique pour enfants. Les formations auront le but d’uniformiser les pratiques professionnelles des officiers de la police judiciaire et de la garde nationale à l’égard des enfants en contact avec la loi, y compris à l’égard des enfants victimes d’actes criminels, conformément aux normes et règles internationales. Les formations doivent aussi porter sur l’aspect social/les techniques d’audition prenant en considération le meilleur intérêt de l’enfant ; elles doivent aussi focaliser les approches préventives pour répondre aux besoins des enfants associés aux groupes violents.
Les résultats attendus de la consultation :
Réaliser un diagnostic des besoins de l’Ecole de la Police/ Garde Nationale en matière de formation aux droits des enfants en contact avec la loi ;
Réviser et développer les modules/curricula destinés à la formation de base et continue [1];
Réaliser une formation de formateurs/TOT pour 12 personnes au profit des formateurs de l’école de la police et de la garde nationale (formation de base/continue) ;
Réaliser une formation au profit de 75 officiers de police/garde nationale à Kasserine pour tester les modules de formation continue ;
Développer un référentiel (toolkit) au profit des bénéficiaires de formations (guides/SOP).
3. Responsabilités et tâches de la consultation :
Le tableau ci-dessous présente les tâches et livrables conformément aux résultats ci-dessus

Tâches

Livrables

Délai

1.      Réaliser un diagnostic des besoins de l’Ecole de la Police/ Garde Nationale en matière de formation aux droits des enfants en contact avec la loi ;
  • Présenter une note méthodologique de diagnostic, incluant un échéancier de réalisation.

 

La note bénéficiera notamment :

 

  • Des échanges avec les responsables des établissements de formation pour la police judiciaire/ garde nationale (MI) ;
  • Des échanges avec les ministères/institutions (Justice, Affaires Sociales, Ministère Femme, Famille et Enfance, Délégué General à la Protection de l’Enfance) qui travaillent étroitement avec la police/Garde Nationale pour mieux connaitre les défis concernant le système de suivi/coordination pour les enfants en contact avec la loi ;
  • Analyse de la documentation fournie par l’Ecole de la Police/ Garde Nationale, y compris les modules, guides pratiques et formulaires de la prise en charge ;
  • Analyse du système de référence des cas, y compris concernant l’association des enfants aux groupes violents ;
  • Analyse du mécanisme de prévention déjà existant pour les enfants en conflit avec la loi.
Note méthodologique : proposition d’une méthodologie de travail pour élaborer le diagnostic 

 

Analyse des documents et formulaires

 

 

 

 

08 jours
–         Réaliser le diagnostic selon la méthodologie approuvée en faisant le point notamment sur les éléments suivants :

    • Les compétences de l’école de la police/garde nationale en matière de protection de l’enfant en contact avec la loi ;
    • L’état des lieux des forces et des lacunes dans l’enseignement ;
    • L’état des lieux des forces et des lacunes des systèmes de prise en charge, prévention et référence des enfant en contact avec la loi ;
    • L’identification des curricula nécessitant une révision ;
    • Les méthodes pédagogiques pratiquées en matière de formation ;
    • La tenue des focus groups afin d’identifier les besoins concernant les connaissances en matière de la justice pour enfants (police/garde nationale) ;
    • L’état des lieux des conditions de travail des agents de police/la garde nationale ;
Rapport de diagnostic :  

Résultats de l’analyse des besoins de renforcement des capacités à la formation en matière des enfants en contact avec la loi

 

L’analyse des documents/formulaires utilisés par la police/la garde nationale et leur compatibilité avec les standards et normes internationaux

 

Focus Group Reports

 

 

 

 

 

08 jours
16 jours
  1. Réviser et développer les modules/curricula destinés à la formation de base et continue
  1. Sur la base des résultats du diagnostic : revoir le curriculum et le module de formateur destiné à la formation de base et continue sur la base des besoins identifiés et avec un focus sur l’aspect psycho-social dans le traitement des enfants en contact avec la loi, y compris les enfants victimes ; une partie du curriculum sera dédiée aux approches préventives concernant l’association des enfants aux groupes violents ;
  2. Organiser un atelier de concertation avec les intervenants clés pour finaliser l’élaboration des modules de formation

 

 

Curriculum pour la formation de base et continue est révisé et validé avec les représentants MI 

Module de formateurs développé et validé

 

Pre- et post tests développés

 

Jeu de rôle et cas pratiques développés

 

Exemples de méthodologie à utiliser pour interroger un mineur

16 jours
16 jours
  1. Réaliser une formation de formateurs/TOT pour 12 personnes au profit des formateurs de l’école de la police et de la garde nationale (formation de base/continue) ;
  1. Tester le module de formateurs pour la formation de base et continue à travers des ateliers de formation de 5 jrs au profit des formateurs de l’école national de police et de la garde national
  • Fdf pour 6 personnes (Police), 6 personnes (Garde Nationale)

 

Rapports des sessions de formations développés 5 + 5jours Fdf/TOT
b)      Revoir le module de formateurs en lien avec le feedback/les commentaires reçus à l’issue des formations 

  1. Présentation des Modules et des resultats de la formation aux représentants du MI
Module de formateurs finalisés sur la base de feedback reçu et validé 4 jours
14 jours
  1. Réaliser une formation au profit de 75 officiers de police/garde nationale à Kasserine pour tester les modules de formation continue
  1. Tester la formation de base et continue pour les officiers de police judiciaire et la garde nationale de Kasserine

 

– 3 groupes à 25 personnes / 3 jours

 

Rapports des sessions de formations développés 

 

5 jours + 3 jours de formation (x 3)
b)      Revoir le module de formateurs en lien avec le feedback/les commentaires reçus à l’issue des formations 

  1. Présentation des modules et des résultats de la formation de Kasserine aux autorités représentants du MI
Module de formateurs finalisés sur la base de feedback reçu et validé
  1. jours
18 jours
  1. Développer un référentiel (toolkit) au profit des bénéficiaires de formations (guides/SOP).
  1. Revoir les guides pratiques déjà développés au profit de la police/garde nationale sur la base du curriculum révisé et module de formateur révisé ;

 

Développer un guide pratique pour les enfants en contact avec la loi :

 

a) enfants en conflit avec la loi

b) enfant victime

c) enfant associé aux groupes violents

 

Les guides doivent aussi identifier les interventions des autres acteurs dans la chaine pénale qui concerne la collaboration avec la police (par ex. médiation DGPE ; traitement des enfants victimes etc.)

Draft des guides pratiques développé avec les representants MI et les representants d’autres ministères clés 

Consolidation et la mise en page du guide (editing)

06 jours
b)       Organisation d’une table ronde pour revoir les guides pratiques  Rapport de la table ronde 

 

01 jour
c)      Revoir les guides pratiques en lien avec le feedback/les commentaires reçus à l’issue des formations Les guides pratiques sur la base de feedback reçu sont révisés et validés 4 jours
11 jours
4. Lieu et Durée
La durée de la consultation est de 75 jours répartie sur six mois. Les honoraires du/de la consultant(e) seront évalués sur la base du barème des Nations Unies pour les consultants nationaux en accord avec ses qualifications. La consultation se déroulera à Tunis, avec des déplacements dans d’autres régions du pays. Tout déplacement hors de Tunis sera pris en charge conformément aux modalités contractuelles convenues en accord avec les procédures de l’UNICEF.
Profil recherche du/de la consultante/ bureau d’études
Le consortium multi-disciplinaire doit apporter une expertise de haut niveau. Les consultant(e)s doivent avoir des profils internationaux et nationaux complémentaires et répondants aux besoins ci-dessus détaillés de cette expertise.
Un expert international senior en droit de l’enfant avec une expertise sur la justice pour enfants ; accompagné d’un expert national (expertise : psychosociale) et d’un expert national (expertise : juridique).
Profil attendu du (de la) consultant(e) international(e)
Un diplôme de niveau master au moins en sciences sociales ou sciences humaines ou sciences juridiques
Connaissances approfondies du système de justice pour enfants ;
Connaissance des questions de protection et de promotion des droits de l’enfant ;
Expérience d’au moins 10 ans dans le domaine de recherche, de formation et d’élaboration d’outils de formation sur des thématiques similaires ;
Maîtrise de la langue française et très bonne capacité de rédaction et de synthèse ;
La maitrise de l’arabe sera un atout
L’expérience de travail avec le Système des nations Unies sera un atout.
Profil attendu du/ de la consultant(e) psychosocial(e)
Un diplôme de niveau master en sciences sociales ou sciences humaines ;
Bonne connaissance de la problématique de protection de l’enfant/ justice pour enfants sans en Tunisie et maitrise des contraintes d’ordre psychosocial y relatives ;
Expérience avérée d’au moins 7 ans en matière de formation ou d’animation d’ateliers pour adultes,
Faire preuve de capacité de travailler en équipe sous pression ;
Maîtrise des techniques de facilitation et de formation des adultes ;
Maîtrise du français et de l’arabe et capacité de rédaction dans les deux langues.
Profil attendu du/ de la consultant(e) – juriste.
Un diplôme de niveau master au moins en droit ou sciences juridiques ;
Bonne connaissance de la protection des enfants et de la justice pour enfants en Tunisie ;
Expérience avérée d’au moins 7 ans en matière de formation ou d’animation d’ateliers pour adultes ;
Faire preuve de capacité de travailler en équipe sous pression ;
Maîtrise du français et de l’arabe et capacité de rédaction et de synthèse dans les deux langues arabe et français.
L’équipe doit être en mesure de travailler en langues arabe et française parlées et écrites. En cas échéant les consultants nationaux peuvent servir d’interprète pour le consultant(e) international(e).
Composition du dossier de soumission
Le consortium est prié de fournir :
– Une proposition technique de 5 pages max. décrivant le contexte de la mission et les résultats attendus, les objectifs, la méthodologie et la démarche adoptée, les modalités de travail, le plan d’activités par rapport aux différents livrables attendus avec un chrono indicatif précisant les missions et déplacements proposés sur le terrain.
– Une proposition financière avec une ventilation des coûts
– Une description de la composition de l’équipe d’experts, leur rôles et responsabilités y compris leurs Curriculum Vitae, avec les noms et coordonnées de deux références qui peuvent être contactés pour attester le travail réalisé par chaque membre de l’équipe.
– Démontrer une expérience antérieure en matière d’appui à la conception et accompagnement de programmes de formation sur la justice pour enfants.
– Démontrer une connaissance des derniers approches, cadres conceptuelles et programmatique en justice pour enfants.
7. Instructions administratives
La proposition financière doit contenir les frais d’honoraires des consultants, les frais de transport internationaux, les déplacements à l’intérieur du pays, les frais d’hébergements etc. Le coût de voyage international doit être calculé en classe économique, quelle que soit la durée du voyage. Les coûts d’hébergement, les repas et les frais accessoires ne doivent pas dépasser les taux d’indemnité de subsistance (DSA) applicables, tel que promulgué par la Commission de la fonction publique internationale (CFPI).
Les frais logistiques liés à l’organisation des ateliers (salles de réunion, hébergement de participants, repas et matériel bureautique nécessaire) seront pris en charge par l’UNICEF.
8. Gestion de la consultation
Le consortium travaillera sous la supervision directe du Chargé de Protection/ Justice Juvenile qui sera le responsable de la validation de son travail.
9. Echéancier de paiement
Le paiement sera effectué après la réception des livrables et la remise d’une facture. Conformément aux procédures de l’UNICEF, le paiement ne sera effectué que pour des travaux jugés satisfaisants et acceptés par l’UNICEF.
[1] La formation de base : la formation destinée à tous les officiers de la police judiciaire et la garde nationale. Actuellement 3 jours de la formation de base sont consacrés à la thématique de la justice pour enfants.
La formation continue : c’est la formation destinée aux officiers de la police judiciaire et la garde nationale qui se spécialiseront davantage dans le traitement des cas des enfants en contact avec la loi, y compris l’enfant victime.
Closing Date Mon Jul 15 2019 23:55:00 GMT+0100 (Afr. centrale Ouest)

Abonne toi à notre newsletter


Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à doingbuzz.com et recevez une notification ..
Adresse e-mail non valide
Nous promettons de ne pas vous spammer. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Intégrez les groupes Whatsapp ci-dessous selon vos pays de résidence pour recevoir en instantané toutes les offres d'emploi proches de chez vous. - Bénin - Niger - Sénégal - Togo (Nouveau groupe) - Côte d'Ivoire - Cameroun - France (Nouveauté 100% France) -Pour les autres pays NB:Ces offres peuvent être bien utiles pour vous mais aussi pour vos proches donc n'hésitez pas à les partager aussi autour de vous.

DOINGBUZZ TV

Leslie "Mon incroyable voyage au TOGO ! "



Godogodoo, votre site de petites annonces gratuites au Togo:

Ne gardez plus les objets que vous n’utilisez pas ! Godogodoo vous permet de publier vos annonces d’un simple clic et gratuitement. Découvrez ce que les particuliers et professionnels vendent autour de vous, vous pouvez trouver de tout : immobilier, voitures d’occasion, offres d’emploi, meubles, téléphones, services, et bien d’autres choses. Alors n’attendez plus, faites de bonnes affaires sur GoDoGoDoo

Camera recorder full hd

godogodoo

Publié par La redaction

Premiers sur l'exclusivité et tout ce qui est sujet brûlant Culture · Cinéma . Interviews · Musique · Clips · Paroles · Emploi . People . Téléchargement etc..
Le web étant devenu un facteur incontournable dans la promotion d'un artiste et de ses oeuvres, s'incarne en projecteur sur la musique africaine en particulier et la culture africaine en général. Un projecteur qui extrapole sa lumière sur les actualités sportives et diverses pour plus de complexité. Une équipe homogène et dynamique assure le buzz comme nom l'indique. , l'exclu et le buzz sont ici!* Email: !

Clic pour laisser un commentaire

Emploi

Santé Sud recrute 01 Assistant Partenariats et Fundraising

Le Pnud ,partenariat ,fondation, Tony Elumelu ,autonomiser, 100 000 Jeunes Entrepreneurs ,afrique

Le PNUD en partenariat avec à la Fondation Tony Elumelu pour autonomiser 100 000 jeunes entrepreneurs en Afrique