togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Congo: Arrestation d’un homme qui éjaculait des asticots dans l’appareil genital des femmes

16560877 21326850 1 1

 

Dans la vie c’est souvent sauve qui peut et nombreux sont les personnes de mauvaise foi qui ne comptent que sur l’occultisme pour s’en sortir.
Si les histoires d’actes amoureux se terminant en drame ont longtemps été considérées comme des légendes, les réseaux sociaux ont réussi ces dernières années à se rendre compte de leur véracité.
Etayées par des témoignages de certaines victimes ou des images amateurs, ces histoires dramatiques se comptent par centaines à travers l’Afrique.

C’est le cas d’une autre histoire aussi insolite que dramatique qui s’est déroulée au Congo.
Un riche monsieur ayant la réputation de coureur de jupon passe de conquête en conquête et les délaisse une fois l’acte sexuel terminé.
Son dernier forfait ayant déclenché l’alerte laisse comprendre que le dit monsieur a l’habitude d’éjaculer des asticots dans l’appareil génital des filles avec qui il couche.
Par après, ces filles innocentes succombent à des maladies engendrées par ces asticots.
Cette pratique obscure qui lui procure de l’argent et du pouvoir a duré jusqu’à ce qu’il n’éjacule encore une fois des asticots dans le vagin d’une femme qui portait un préservatif(Femidom)à son insu.
Une fois la femme rentrée et voulant retirer le préservatif, elle s’aperçoit qu’il était plein d’asticots.
Terorisée, elle s’est rendue à la police où elle leur a relaté les faits.

Les policiers n’ont pas tardé à faire une descente chez le monsieur. Pour être sûr de l’histoire de la dame et avoir des preuves concrètes, les forces de l’ordre l’ont obligé à se masturber et se sont aperçus que son sperme était en réalité une muée d’asticots comme dans la vidéo ci-dessous (âmes sensibles, s’abstenir).

 

Whatsapp Image 2019 11 12 At 20.25.473 Whatsapp Image 2019 11 12 At 20.25.472 Whatsapp Image 2019 11 12 At 20.25.471
Une histoire qui fait froid dans le dos et qui rapelle la cruauté de ce monde.
La vigilance est de mise que ce soit pour les femmes que pour les hommes.

 

Photo d’illustration