togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Burundi : Demande de peine de prison à perpétuité pour l’ex-Premier ministre Bunyoni

Burundi : Demande De Peine De Prison À Perpétuité Pour L'Ex-Premier Ministre Bunyoni

La Cour suprême du Burundi a récemment été le théâtre d’un procès d’envergure, mettant en scène le général Bunyoni, âgé de 51 ans, et six co-accusés. Le tribunal, installé dans la prison centrale de Gitega, a été le cadre où l’ancien Premier ministre Alain-Guillaume Bunyoni a comparu, accusé d’avoir tenté de « renverser le régime constitutionnel ».

Bunyoni

Alain-Guillaume Bunyoni, qui avait accédé au poste de Premier ministre en juin 2020, a été destitué de ses fonctions en septembre 2022, suite aux allégations du président Evariste Ndayishimiye sur des velléités de « coup d’État ». Considéré depuis longtemps comme le véritable numéro deux du régime, Bunyoni était également perçu comme le leader des éléments les plus intransigeants parmi les généraux qui manœuvraient dans les coulisses du pouvoir.

Le substitut Jean-Bosco Bucumi a requis une peine de prison à perpétuité contre l’accusé, soulignant les motifs graves qui pesaient contre lui. « Pour tous ces motifs, je demande qu’Alain-Guillaume Bunyoni soit puni par une peine de servitude pénale à perpétuité », a déclaré le substitut.

Lire aussi : Burundi : Le cadavre d’un albinos découvert sans les membres

En plus de la peine de prison, des demandes financières significatives ont été avancées, comprenant une amende de 7,1 millions de francs burundais (environ 2 300 euros). Des dommages et intérêts ont aussi été réclamés, équivalant au « double de la valeur des 153 maisons et terrains et des 43 véhicules » qui sont prétendument la propriété de l’accusé.

Le général Bunyoni a plaidé non coupable de toutes les accusations portées contre lui, affirmant qu’il existe « un manque de preuves » pour étayer ces allégations. Il a demandé sa relaxe pure et simple. Le verdict de cette affaire complexe est attendu d’ici 30 jours, laissant la nation burundaise en suspens quant à l’issue de ce procès aux enjeux majeurs.