En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3 banner Publicité 3

« Bassirou Diomaye Faye a démisionné »



Bassirou Diomaye Faye, fraîchement élu président de la République du Sénégal, marque son entrée en scène en concrétisant sa volonté de rupture avec les pratiques politiques traditionnelles. L’une de ses premières actions symboliques a été sa démission du poste de Secrétaire général du Pastef, conformément aux règles établies par le parti.

Depuis sa victoire électorale, Bassirou Diomaye Faye s’est empressé de notifier sa démission au parti, respectant ainsi les statuts qui interdisent à un membre élu président de la République de cumuler cette fonction avec un autre poste au sein du parti. Tout en demeurant membre de Pastef/les Patriotes, cette démarche illustre un changement radical dans la manière dont la politique est menée au Sénégal.

Lire aussi : Scandale au Soudan du Sud : Les partis d’opposition dénoncent des frais d’enregistrement « exorbitants »

Selon un membre du parti dissous, les statuts prévoient que « lorsqu’un membre est élu président de la République, il lui est interdit de cumuler cette fonction avec une autre au sein du parti ». Ainsi, « lundi, dès le lendemain de son élection, Bassirou Diomaye Faye a notifié sa démission au parti. Il demeure toutefois membre de Pastef/les Patriotes », précise-t-il.

Le geste de Bassirou Diomaye Faye est significatif à plusieurs égards. Tout d’abord, il rompt avec la pratique longtemps critiquée du cumul des fonctions de Président de la République et de Président de parti, une pratique qui a souvent été source de conflits d’intérêts et de concentration excessive de pouvoir. En prenant cette décision, Bassirou Diomaye Faye envoie un message fort sur son engagement à instaurer une gouvernance transparente et démocratique.

20240326002524412 1

Cette initiative reflète également les recommandations des Assises Nationales, où la séparation des rôles de chef de parti et de président de la République avait été suggérée pour renforcer la démocratie et la transparence dans le pays. Alors que son prédécesseur, Macky Sall, est resté président de l’Alliance pour la République (APR) pendant son mandat présidentiel, la décision de Bassirou Diomaye Faye marque une rupture nette avec cette pratique.

La démission de Bassirou Diomaye Faye du poste de Secrétaire général du Pastef ouvre la voie à une nouvelle ère politique au Sénégal, caractérisée par une séparation claire entre les fonctions de chef de l’État et de chef de parti. Cela pourrait potentiellement favoriser une gouvernance plus équilibrée et une plus grande responsabilité des dirigeants politiques envers leur parti et la nation dans son ensemble.

 

Rejoignez DOINGBUZZ PREMIUM

Découvrez un monde de contenus exclusifs et d'opportunités.

Accédez Maintenant

Lancez-vous dans une nouvelle aventure avec DoingBuzz

Découvrez une multitude d'offres d'emploi et de bourses d'études adaptées à votre parcours.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Newsletter

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en premier !