Afrique du Sud : Benjamin Tyamzashe , l’homme, son dieu et la musique

Comme ce fut avant lui le prophète Xhosa, évangéliste et auteur d’hymnes Ntsikana et le journaliste John Knox Bokwe, le voyage de Benjamin Tyamzashe coïncide avec son ascendance et sa culture africaines, ainsi qu’avec sa spiritualité et sa composition musicale, à la fois occidentale et traditionnelle, qui ont préservé les événements du temps.

Alors que nous nous efforçons constamment de célébrer nos pionniers culturels, donner vie à l’homme, à son Dieu et à sa musique est un exercice sain. Il existe des liens fondamentaux et des particularités entre l’influence occidentale de l’archivage de la musique traditionnelle xhosa et la musique chorale/de culte. Cet homme a su transcender les deux écoles de pensée.

Benjamin Tyamzashe

Aussi affectueusement connu sous le nom de B-ka-T, comme l’évoque l’ethnomusicologue David Dargie, Tyamzashe était le fils d’un ministre de la congrégation en Afrique du Sud et un compositeur prolifique de plus de 200 œuvres. Il a suivi les traces de John Knox Bokwe en ajoutant des innovations au style de chant makwaya, une forme chorale souvent chantée par de grands groupes dans des contextes religieux et civiques.

Cette même innovation a été et est toujours critiquée fondamentalement pour le handicap apparent de ne pas être correcte en ce qui concerne les notations classiques occidentales même si ses créateurs ont été partiellement éduqués dans ce domaine. Une tendance qui perdure…

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire