Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Le créateur des bébés OGM est condamné à 3 ans de prison en Chine
31/12/2019 à 14h30 par Espérance ATEKESSIM

Le Frankenstein chinois, qui l’an dernier avait annoncé avoir mis au monde des enfants génétiquement modifiés, a été condamné le lundi 30 décembre par un tribunal de Shenzhen Chine. Il a été condamné à trois ans de prison et une amende de trois millions de yuans ou 384 000 euros. C'est la peine qui a été prononcée ce lundi 30 décembre par les juges d’un tribunal de Shenzhen en Chine à l’endroit de He Jiankui, créateur des bébés OGM.

L'information a été relayée par le rapporteur du South China Morning Post, tout en passant par l’agence de presse chinoise Xinhua. On lit également que deux des collaborateurs de He Jiankui ont également été condamnés à deux ans et dix-huit mois de prison pour avoir été reconnus coupables de participer illégalement à la manipulation génétique d’embryons à des fins de reproduction.

Il ya un an de cela, le chercheur était reconnu comme l'un des meilleurs sur le plan mondial pour ses résultats satisfaisants. Il faisait état d’une première mondiale pour avoir réussi à donner naissance à des jumelles à l’ADN modifié grâce à la technique appelée Crispr-Cas9 – pour les rendre résistantes au VIH dont était porteur leur père. Cette annonce avait suscité une grande joie au sein de la communauté scientifique.

Plus tard accusé de négligence dans son travail, les autorités chinoises se sont alors vu obligé d'intervenir rapidement en ordonnant l’interruption des ses recherches ainsi que l’ouverture d’une enquête sur celui qu’on surnommait désormais le “Frankenstein chinois”.

Suite aux investigations menées par les autorités chinoises, il en est ressorti qu'aucun des trois accusés n’avait ni les qualifications médicales nécessaires ni les droits scientifiques leur autorisant à exercer une telle activité. Ces individus étaient juste à la recherche de la gloire, la fortune et ils ont ensuite de façon volontaire enfreint les réglementations nationales sur la recherche scientifique et la gestion de la médecine. Hé Jiankui et ses coéquipiers ont franchi la ligne rouge en matière d’éthique médicale et de recherche scientifique d'après le tribunal de Shenzhen, ville dans laquelle He Jiankui a mené ses activités.

Il faut noter que, le chercheur Jiankui âgé de 35 ans, est en réalité issu d’une famille paysanne et pauvre. Il explique qu'il avait obtenu une bourse pour poursuivre ses études aux États-Unis à l’université Rice, à Houston. C'est là qu'il fait la découverte de la technologie Crispr, dite des “ciseaux génétiques”, qui permet de retirer et de remplacer des parties indésirables du génome bien avant de perfectionner ses connaissances à l’université de Stanford.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Le Frankenstein chinois, qui l’an dernier avait annoncé avoir mis au monde des enfants génétiquement modifiés, a été condamné le lundi 30 décembre par un tribunal de Shenzhen Chine. Il a été condamné à trois ans de prison et une amende de trois millions de yuans ou 384 000 euros. C'est la peine qui a été prononcée ce lundi 30 décembre par les juges d’un tribunal de Shenzhen en Chine à l’endroit de He Jiankui, créateur des bébés OGM.

L'information a été relayée par le rapporteur du South China Morning Post, tout en passant par l’agence de presse chinoise Xinhua. On lit également que deux des collaborateurs de He Jiankui ont également été condamnés à deux ans et dix-huit mois de prison pour avoir été reconnus coupables de participer illégalement à la manipulation génétique d’embryons à des fins de reproduction.

Il ya un an de cela, le chercheur était reconnu comme l'un des meilleurs sur le plan mondial pour ses résultats satisfaisants. Il faisait état d’une première mondiale pour avoir réussi à donner naissance à des jumelles à l’ADN modifié grâce à la technique appelée Crispr-Cas9 – pour les rendre résistantes au VIH dont était porteur leur père. Cette annonce avait suscité une grande joie au sein de la communauté scientifique.

Plus tard accusé de négligence dans son travail, les autorités chinoises se sont alors vu obligé d'intervenir rapidement en ordonnant l’interruption des ses recherches ainsi que l’ouverture d’une enquête sur celui qu’on surnommait désormais le “Frankenstein chinois”.

Suite aux investigations menées par les autorités chinoises, il en est ressorti qu'aucun des trois accusés n’avait ni les qualifications médicales nécessaires ni les droits scientifiques leur autorisant à exercer une telle activité. Ces individus étaient juste à la recherche de la gloire, la fortune et ils ont ensuite de façon volontaire enfreint les réglementations nationales sur la recherche scientifique et la gestion de la médecine. Hé Jiankui et ses coéquipiers ont franchi la ligne rouge en matière d’éthique médicale et de recherche scientifique d'après le tribunal de Shenzhen, ville dans laquelle He Jiankui a mené ses activités.

Il faut noter que, le chercheur Jiankui âgé de 35 ans, est en réalité issu d’une famille paysanne et pauvre. Il explique qu'il avait obtenu une bourse pour poursuivre ses études aux États-Unis à l’université Rice, à Houston. C'est là qu'il fait la découverte de la technologie Crispr, dite des “ciseaux génétiques”, qui permet de retirer et de remplacer des parties indésirables du génome bien avant de perfectionner ses connaissances à l’université de Stanford.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire