togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Affaires Sidiki Diabaté : voici pourquoi il est transféré en prison

Sidiki Diabaté : « Je Reste Le Vladimir Poutine De La Musique »

Accusé de violences conjugales par l’une de ses compagnes, le chanteur malien, Sidiki Diabaté, a été interpelé  le lundi 21 septembre 2020 par la Brigade d’investigation judiciaire (BIJ).

Alors qu’il était placé sous mandat de dépôt ce jeudi, après trois jours de garde à vue, soit 72 heures,  le jeune musicien a finalement regagné  la prison.

Ce jeudi 24 septembre 2020, la star malienne a été déposée en prison. Sidiki Diabaté  y séjournera jusqu’à la date de son jugement qui n’est pas, pour le moment, précisé.

Pourquoi Sidiki Diabaté est transféré en prison ?

Lire aussi :  SIDIKI DIABATÉ SE PRONONCE FINALEMENT SUR LES RUMEURS DE VIOLENCES CONJUGALES

A en croire la Brigade d’investigation judiciaire (BIJ), elle ne pouvait pas le retenir en garde à vue plus de 72h.  Alors,  le juge de la C3 a jugé nécessaire de ne pas lui offrir la liberté sous caution jusqu’au jugement de peur qu’il fuie. Voilà pourquoi il a été déféré à la MCA.

Depuis quelques jours, Sidiki Diabaté était au cœur d’une polémique de violence conjugale exercée sur l’une de ses compagnes. C’est l’une des informations qui secoue la toile actuellement.

Dans une publication sur les réseaux sociaux, la supposée victime a dévoilé des images dans lesquelles, elle présente des marques de brûlures et de violences physiques sur tout le corps.

« J’ai subi plusieurs violences. J’ai subi plus que ça… Au début, je me suis dit que c’était par jalousie. Je me suis dit qu’il m’aimait. Mais ça continuait… Moi, j’ai subi tout ça par amour. Je l’aimais vraiment… Il me frappait avec des rallonges… J’ai été séquestrée pendant presque deux mois.  J’étais enfermée dans la maison », a déclaré la victime identifiée comme Mariam Sow.

Lire aussi : “C’est le début de la fin de ta carrière”, Debordo Leekunfa en colère contre Sidiki Diabaté