Actualités Afghanistan

Crise en Afghanistan : Facebook participe à la lutte contre les Talibans

Crise En Afghanistan : Facebook Participe À La Lutte Contre Les Talibans
In this photo illustration a Facebook icon is seen displayed on a smartphone. (Photo by Igor Golovniov / SOPA Images/Sipa USA)/29493217/Igor Golovniov/2003182253

Alors que les entreprises technologiques sont confrontées à la question de savoir comment gérer le contenu lié aux talibans, Facebook a déjà trouvé son créneau. L’entreprise de Mark Zuckerberg veut participer à la lutte contre les talibans en continuant d’interdire les contenus qui leur sont relatifs sur sa plateforme.

C’est un coup dur pour les talibans qui s’appuient également sur les réseaux sociaux pour étendre leur influence. Facebook a confirmé qu’il continuerait à interdire le contenu taliban sur ses plateformes, car il considère le groupe comme une organisation terroriste. L’entreprise a en sa possession une équipe spécialement chargée de faire barrière à leurs contenus.

À lire aussi :   Afghanistan : le dernier acte posé par l'armée américaine avant son retrait

La prise de contrôle rapide de l’Afghanistan par les talibans pose de nouveaux défis aux entreprises technologiques quant à la manière de traiter le contenu lié au groupe. De son côté, l’entreprise de Mark Zuckerberg indique qu’elle dispose d’une équipe d’experts afghans chargée de surveiller et de supprimer les contenus liés au groupe.

Facebook a souligné que la politique s’applique à toutes ses plateformes, y compris son réseau de médias sociaux phare, Instagram et WhatsApp. Or, selon certaines informations, les talibans utilisent WhatsApp pour communiquer. Facebook rassure qu’elle prendrait des mesures s’il découvrait que des comptes sur l’application étaient liés au groupe.

À lire aussi :   Donald Trump porte plainte contre Twitter, Google et Facebook

Facebook considère les talibans comme une organisation terroriste

Facebook a déclaré : « Nous avons également une équipe dédiée d’experts de l’Afghanistan, dont la langue maternelle est le dari et le pachto et qui ont une connaissance du contexte local, ce qui nous aide à identifier et à nous alerter sur les problèmes émergents sur la plateforme. »

Facebook a défini les Talibans comme une organisation dangereuse depuis de nombreuses années. Donc toute publication en lien avec ce mouvement n’est pas la bienvenue sur la plateforme.

« Les talibans sont considérés comme une organisation terroriste par la législation américaine et nous les avons bannis de nos services dans le cadre de notre politique relative aux organisations dangereuses. Cela signifie que nous supprimons les comptes gérés par ou au nom des Talibans et que nous interdisons toute louange, tout soutien et toute représentation de ces derniers », a déclaré un porte-parole de Facebook à la BBC.

À lire aussi :   Le Pakistan appelle la communauté internationale à aider l'Afghanistan

Le géant des médias sociaux a déclaré qu’il ne prend pas de décisions concernant la reconnaissance des gouvernements nationaux, mais suit plutôt « l’autorité de la communauté internationale ».

 

--
Publicité 3vision-group

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire