togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Un PDG canadien démissionne après avoir été vacciné frauduleusement

Un Pdg Canadien Demissionne Apres Avoir Ete Vaccine Frauduleusement Doingbuzz 1

Le PDG en question s’appelle Rodney Baker. Il a été démis de ses fonctions,  après s’être frauduleusement fait vacciner contre la COVID-19 au Yukon en compagnie de son épouse, l’actrice Ekaterina Baker.

«Le conseil d’administration de Great Canadian n’a aucune tolérance pour les actions qui vont à l’encontre des valeurs et objectifs de la compagnie. […] Notre compagnie respecte strictement toutes les directives des autorités de la santé publique de chaque juridiction où nous sommes en activité», a-t-on indiqué dans un communiqué confirmant la démission de M. Baker.

Selon le «Yukon News», Rodney, 55 ans, et sa conjointe Ekaterina, 32 ans, se sont envolés de Vancouver vers Whitehorse, la semaine dernière, avant de prendre un vol nolisé vers Beaver Creek, où ils se sont rendus à une clinique de vaccination mobile desservant la petite communauté.

Un Pdg Canadien Demissionne Apres Avoir Ete Vaccine Frauduleusement Doingbuzz

Lire aussi : Gabon/ Covid-19 : des amendes prévues en cas d’infraction des mesures barrières

Là, ils se sont fait passer pour des travailleurs essentiels afin de se faire vacciner. Ce faisant, le couple a reçu une première dose du vaccin de Moderna probablement des mois en avance, étant donné que ni l’un ni l’autre ne se trouve dans un groupe à risque priorisé pour recevoir le vaccin.

Les autorités yukonnaises ont eu des soupçons sur leurs intentions. Des agents ont rapidement constaté que l’endroit où le couple devait faire sa quarantaine en arrivant au Yukon était désert et les autorités n’ont pu leur mettre la main au collet avant qu’ils ne décollent vers Beaver Creek.

Le couple s’est cependant fait prendre à son retour à Whitehorse, les Baker ayant été arrêtés, mis à l’amende et accusés d’avoir violé la Loi sur les mesures d’urgence du Yukon.

Devant le scandale, Rodney Baker a choisi de démissionner. Son entreprise, Great Canadian Gaming Corp, exploite plus de 25 casinos et salles de jeux répartis en Colombie-Britannique, en Ontario, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse.

Lire aussi : Covid-19 : l’institut Pasteur annonce une mauvaise nouvelle