Tiken Jah Fakoly tacle le pouvoir au pouvoir


Video player

Tiken Jah Fakoly tacle le pouvoir au pouvoir d’Abidjan. Depuis le début de la crise préélectorale qui secoue la Côte d’Ivoire, nombreux sont ceux qui attendent patiemment la position de l’artiste engagé ivoirien de reggae, Tiken Jah Fakoly.  Ce dernier n’avait pas selon ces compatriotes pris position en faveur du peuple. Puisque selon eux, l’auteur de “Quitte le pouvoir” aurait réagi en faveur du pouvoir en place qu’il avait soutenu au détriment de Laurent Gbagbo en 2010.

Etant contre le troisième mandat au moment de Laurent Gbagbo, Tiken Jah Fakoly n’avait plus effectué le même combat. Face aux critiques, il dit dans un message posté sur page Facebook qu’il combat pour le peuple.

“Chers “pouvoiristes” ivoiriens c’est peine perdue. Vous n’aurez pas ma voix pour vos ambitions machiavéliques…je combats pour le peuple, pas pour les individus qui le manipulent…je vous répondrai bientôt”, a écrit le rasta man.

Lire aussi : “L’union africaine devrait créer sa propre armée”, dixit Alpha Blondy

Très engagé, Tiken Jah Fakoly, ne prend en compte la question des frontières en Afrique. Aujourd’hui au Mali malgré son origine ivoirienne, il se définit toujours comme un Africain. Il l’a même fait savoir dans l’une de chanson intitulée “Nationalit锓.

Leader d’opinion, il défend la cause des peuples d’où vient sa critique acerbe aux directeurs qui ont du mal écouté le peuple.

Maintenant, il tacle sévèrement les pouvoiristes ivoiriens. Mais cela n’a rien changé selon les internautes ivoiriens. En commentaire de son message, on pourrait lire : « dégage peu importe ta position actuelle, on n’a plus confiance en toi », écrit un internaute. Des commentaires vont en bon train.

Lire aussi : Côte d’Ivoire/ Tiken Jah en colère contre les hommes politiques: “Je vous répondrai bientôt”

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Tiken Jah Fakoly tacle le pouvoir au pouvoir Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire