Présidentielle au Tchad : Les évêques du pays posent un acte osé

Présidentielle au Tchad : Les évêques du pays posent un acte osé

À la veille du lancement de la campagne électorale pour l’élection présidentielle au Tchad, les évêques du pays ont émis un appel vibrant à toutes les parties prenantes pour garantir le bon déroulement du scrutin dans un contexte marqué par des défis socio-économiques, politiques et sécuritaires majeurs.

Lire aussi : Officiel : Donald Trump devient le premier ancien président des États-Unis à faire l’objet d’un procès pénal

Dans un discours prononcé au nom de la conférence des évêques à Ndjamena, Monseigneur Samuel Mbairabé a souligné l’importance cruciale de la sérénité, du respect et de la transparence lors de cette période décisive pour la nation tchadienne. Alors que le Tchad se prépare à l’élection présidentielle du 6 mai prochain, les évêques ont exprimé leur espoir que ce processus électoral serve de moyen pour sortir de la période de transition et renforcer les institutions républicaines du pays.

Face aux défis socio-économiques, politiques et sécuritaires considérables auxquels est confronté le Tchad, les évêques ont souligné l’importance vitale que les Tchadiens placent dans ces élections en tant que moyen de réaffirmer la voie de la démocratie et de la stabilité nationale. Ils ont appelé tous les acteurs impliqués dans le processus électoral à garantir la libre expression de chaque citoyen et la transparence des résultats électoraux.

Cet appel des évêques intervient à un moment crucial, alors que la campagne électorale doit débuter officiellement le dimanche 14 avril 2024. Cette déclaration met en lumière l’importance de la participation citoyenne et de l’intégrité du processus démocratique dans la consolidation de la stabilité et de la légitimité des institutions politiques du Tchad.