En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3 banner Publicité 3

Polémique autour d’un défilé de chameaux près de la Tour Eiffel



 

Un projet de défilé d’une cinquantaine de dromadaires, chameaux, lamas et alpagas autour de la Tour Eiffel à Paris suscite la controverse, avec une association de défense des animaux dénonçant cette initiative. Prévu par la fédération française pour le développement des camélidés en France et en Europe, cet événement est en attente de confirmation de la préfecture de police.

L’organisateur, Christian Schoettl, décrit cet événement comme une manière de soutenir « la cause du dromadaire dans la capitale française des droits de l’Homme ». Ce défilé, programmé dans le très chic VIIe arrondissement de Paris, est prévu dans le cadre de l’année internationale des camélidés, proclamée par l’ONU pour mettre en avant le rôle crucial de ces animaux dans des environnements difficiles à travers le monde.

Lire aussi : Sénégal : Idrissa Seck reçoit une mauvaise nouvelle après sa défaite à la présidentielle

M. Schoettl, maire de Janvry, au sud-ouest de Paris, est déjà connu pour ses actions impliquant des camélidés, ayant défilé avec eux dans Paris en 2014 lors d’une manifestation contre la réforme des rythmes scolaires. Il possède lui-même quatre dromadaires et affirme avoir mobilisé des ressources importantes pour assurer la sécurité et le bien-être des animaux lors du défilé.

JJFRG3YK6NHHXI3LU3GXL2HYJI - Polémique autour d'un défilé de chameaux près de la Tour Eiffel

Cependant, l’association de défense des animaux Paris Animaux Zoopolis critique fermement cette initiative, qualifiant l’utilisation de ces animaux de « divertissement » et remettant en question leur présence dans un environnement urbain comme Paris. La cofondatrice de l’association souligne que ces animaux sont adaptés au désert et ne devraient pas être utilisés à des fins de divertissement dans une ville.

La mairie de Paris se montre également réticente à l’idée du défilé, mais n’a pas le pouvoir de décision, la manifestation étant itinérante. La décision finale revient à la préfecture de police, qui n’avait pas encore confirmé ou refusé l’autorisation au moment des déclarations.

Rejoignez DOINGBUZZ PREMIUM

Découvrez un monde de contenus exclusifs et d'opportunités.

Accédez Maintenant

Lancez-vous dans une nouvelle aventure avec DoingBuzz

Découvrez une multitude d'offres d'emploi et de bourses d'études adaptées à votre parcours.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Newsletter

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en premier !