Mali: un président de bureau de vote tué par des “djihadistes”

Les Maliens sont allés aux urnes ce dimanche pour le second tour de la présidentielle qui doit départager le Président sortant Ibrahim Boubacar Kéïta, et l’opposant Soumaïla Cissé.

Plusieurs bureaux de votes ont ouvert et parmi eux l’un des responsables a perdu la vie. Il s’agit du président du bureau de vote de Tombouctou.

Selon les informations reçues de l’AFP, il a été tué dimanche par balles par des hommes armés au sud-ouest de Tombouctou, dans le nord du pays, ont indiqué à l’AFP des sources sécuritaires et un élu local.

À lire aussi :
Mali : le président de transition Assimi Goïta agit contre l'insécurité alimentaire

« Des djihadistes sont venus vers 13h30, heures locales, dans un bureau de vote d’Arkodia”, une localité située à quelque 100 km au sud-ouest de Tombouctou, dans une zone régulièrement visée par des attaques de groupes islamistes. Ils ont demandé à tout le monde de lever les mains. Le président du bureau de vote a voulu fuir. Les djihadistes ont tiré sur lui et l’ont tué. Ils ont molesté tout le monde. Ils ont interdit le vote”, a déclaré un élu local.

À lire aussi :
Mali : les élections présidentielle et législative fixées à début 2022

Depuis le premier tour des élections le 29 juillet, le pays connaît plusieurs affrontements violents. Ces affrontements avaient empêché les habitants des villes du Centre et du Nord de se rendre dans les urnes.

Le sort du prochain président du Mali se trouve entre les mains de plus de huit millions de personnes.

À lire aussi :
Coup d’État au Mali : la France menace d’agir

La population devra choisir entre IBK, grand favori de ce scrutin qui a obtenu 41 % des suffrages au premier tour et son challenger Soumaïla Cissé qui n’a eu que 17,8%.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire