L’UNICEF recrute 01 Spécialiste chargé de la Survie et du Développement de l’Enfant


Video player

L’UNICEF recrute 01 Spécialiste chargé de la Survie et du Développement de l’Enfant

 

Job no: 526038
Work type: Fixed Term Appointment
Location: Benin
Categories: Health, NO-3

UNICEF works in some of the world’s toughest places, to reach the world’s most disadvantaged children. To save their lives. To defend their rights. To help them fulfill their potential.

Across 190 countries and territories, we work for every child, everywhere, every day, to build a better world for everyone.

And we never give up.

UNICEF BENIN.
Recrutement d’un/e Administrateur/trice National/e, Spécialiste chargé/e de la Survie et du Développement de l’Enfant 
Grade NOC. # 81568- Parakou, BENIN-
Poste ouvert uniquement aux nationaux Béninois.
I- CONTEXTE ORGANISATIONNEL :
Le Bénin est une démocratie stable en Afrique de l’Ouest avec une population diversifiée sur les plans social et culturel, estimée actuellement à plus de 11 millions, dont 51% d’enfants et 25,6% d’adolescents. La majorité de la population (55,4%) vit dans les zones rurales, même si le pays connaît une urbanisation rapide (3,67% par an). Le contexte national est caractérisé par la détermination du Gouvernement à mettre en œuvre les objectifs de développement durable et le programme d’action du gouvernement pour la période 2016-2021. L’analyse des privations par chevauchements multiples 2016, a révélé que 43% des enfants vivaient dans des ménages pauvres et que 64,5% étaient privés d’au moins trois besoins essentiels (santé, nutrition, éducation, assainissement, etc.). La pauvreté multidimensionnelle des enfants affecte plus d’enfants que la pauvreté monétaire. Les enfants les plus démunis vivent dans des ménages ruraux, pauvres, de grande taille et / ou dirigés par une personne peu instruite. Les enfants vivant dans certains départements du nord et du centre du Bénin souffrent plus de privations qu’ailleurs dans le pays. Le pays a réalisé des investissements importants dans les secteurs sociaux prioritaires au cours des dernières années. À l’heure actuelle, la santé (7%) et l’éducation (23%) représentent ensemble environ 30% des dépenses publiques annuelles.
Il y a eu des améliorations notables dans la couverture des services de santé et l’accès à l’eau potable. Entre 2011 et 2016, les taux de mortalité néonatale, infantile et chez les moins de cinq ans ont chuté respectivement de 32, 67 et 125, à 31, 63 et 98 décès pour 1 000 naissances vivantes, bien que des disparités importantes subsistent. Les taux de mortalité sont les plus élevés parmi les enfants les plus pauvres, ceux dont les mères sont moins instruites et ceux qui vivent dans certains départements du nord où se trouve le bureau de zone et dans le centre du pays. Selon un rapport de l’UNICEF, le Bénin devra au moins doubler son taux d’avancement pour atteindre l’objectif de développement durable en matière de mortalité néonatale d’ici 2030. Le paludisme, la diarrhée et les infections respiratoires aiguës sont la cause de 37,8% des décès d’enfants de moins de cinq ans. La proportion d’enfants complètement vaccinés à l’âge de 12 mois est restée inchangée à 41% depuis 2006. Le taux de transmission du VIH de la mère à l’enfant est de 6,7%. Environ 37% des établissements de santé ruraux sont dotés d’équipements de base, contre 55% dans les zones urbaines. La malnutrition chronique reste élevée (34%). Le retard de croissance est deux fois plus susceptible d’affecter les enfants des ménages les plus pauvres (46%) et de certains départements, notamment dans le nord du pays, que ceux des ménages les plus riches (18%). L’accès à des installations d’assainissement améliorées est faible (14%), avec des disparités importantes entre les zones urbaines et les zones rurales. Par conséquent, le Bénin a l’un des taux de défécation à l’air libre les plus élevés de la région.
II- OBJET DU POSTE :
Sous la supervision directe du Chef du bureau de terrain d’UNICEF à Parakou, avec les conseils techniques de l’équipe de la section Survie et Développement de l’Enfant à Cotonou, le Spécialiste de la Survie et du Développement de l’Enfant est responsable du développement, de la coordination, de la gestion, de la planification et de la mise en œuvre des services de santé, de nutrition et WASH. Le titulaire du poste assurera un leadership stratégique dans la fourniture de l’assistance technique au programme, de l’innovation et du partage des connaissances dans le secteur afin de répondre efficacement aux besoins de développement des enfants et des femmes du nord du pays.
Il est responsable du soutien technique et programmatique efficace pour faciliter la production d’évidences, l’élaboration de politiques et la multiplication d’interventions fondées sur des évidences pour le programme de lutte contre le paludisme et les maladies à prévention vaccinale avec les partenaires gouvernementaux et d’autres parties prenantes ;
Il veille à ce que tous soient alignés sur les priorités régionales de l’UNICEF, le plan d’action du programme de pays et les priorités du programme national, y compris la réalisation du programme des objectifs de développement durable.
III- FONCTIONS CLÉS, RESPONSABILITÉS ET FONCTIONS / TÂCHES APPARENTÉES :
Dans les limites de ses attributions, et dans le cadre organisationnel indiqué, le / la titulaire soutient et supervise l’équipe de la section Survie et Développement de l’Enfant basée au sous bureau de l’UNICEF à Parakou.
1. Une analyse, une contribution et un soutien sectoriels opportuns contribuent à l’analyse de situation et à sa mise à jour périodique pour une planification, un développement et une gestion de programme efficaces.
– Le/ la titulaire contribue à la préparation de l’analyse de la situation en compilant, analysant et évaluant les informations, en fournissant l’apport technique et le soutien aux interventions en matière de survie et de développement de l’enfant et sa mise à jour périodique.
– Il prépare les contributions sectorielles au document de programme de pays et à tous les documents connexes (par exemple, recommandation de programme de pays, plans d’action et fiche de synthèse du programme de pays).
– Contribue à la consultation et à la coordination avec les partenaires clés à tous les niveaux.
2. Des contributions de qualité sont apportées à l’élaboration de conseils stratégiques et aux stratégies et approches intégrées de la Survie et du Développement de l’Enfant, grâce à la participation et à la collaboration avec des partenariats internes et externes.
– Le titulaire du poste collabore avec d’autres secteurs de l’UNICEF, notamment la Nutrition, le VIH / Sida, WASH, l’Education, la Protection et la communication entre programmes, afin de garantir l’intégration des programmes de santé, de nutrition et WASH avec d’autres secteurs. Il contribue à tirer parti de l’expérience intersectorielle et à établir des partenariats pour promouvoir des approches novatrices en vue de remédier aux goulots d’étranglement systémiques autour des déterminants des services destinés aux mères, aux nouveau-nés, aux enfants et aux adolescents, en reconnaissant que les résultats en matière de survie et de développement de l’enfant ne sont pas que les résultats de la seule action de cette section.
– Participe avec l’UNICEF, le gouvernement, les organisations non gouvernementales (ONG) et d’autres partenaires à l’élaboration de stratégies et d’approches relatives à la santé, aux services WASH, à la nutrition et au VIH, ainsi qu’au renforcement des systèmes. Fais le suivi de la mise en œuvre pour s’assurer de l’atteinte des résultats stratégiques conformément aux résultats convenus du programme annuel et du programme de pays et adopte des mesures correctives pour atteindre les résultats du programme.
– Contribue à l’identification et à l’introduction de nouvelles approches, méthodes et pratiques dans la gestion de programme dirigée par le gouvernement pour améliorer la prestation de services en mettant l’accent sur les stratégies d’élimination des goulots d’étranglement, l’intensification et la durabilité des interventions et la participation communautaire.
3. Le plan de travail et les résultats sont établis de manière stratégique, le soutien à la mise en œuvre est efficacement fourni et les résultats prévus sont livrés dans les délais grâce à la mise en œuvre de l’expertise technique.
– En tant que responsable fonctionnel et gestionnaire de l’équipe chargée de la survie et du développement de l’enfant, exerce un leadership technique et en gestion de programme pour l’élaboration et la mise en œuvre du plan de travail sectoriel axé sur les résultats ainsi que pour la gestion et le suivi des innovations et activités majeures devant servir de modèles, et conformément aux priorités et approches stratégiques définies dans le programme.
– Veille à ce que les produits et les objectifs soient atteints dans les délais, grâce à une coordination totale entre les activités et à la collaboration avec les partenaires d’exécution, en fournissant des conseils et un soutien au personnel de la Survie et du Développement de l’Enfant.4. Les innovations et les modélisations dans les domaines de la santé, de la nutrition, du VIH et de WASH sont surveillés et évalués en vue de l’ajustement, de l’accélération et de l’amélioration de la prestation et de la durabilité du programme.
– Entreprend des visites de terrain pour surveiller les programmes et participer aux examens périodiques des programmes avec les homologues du gouvernement et d’autres partenaires. Identifie les actions nécessaires pour les ajustements du programme.
– Fournit des conseils techniques et un appui aux responsables gouvernementaux et aux partenaires d’exécution dans la planification et la gestion des systèmes de santé, en particulier dans les services de santé maternelle, néonatale et infantile et les programmes de prévention et de contrôle des maladies, et en assure la pérennité.
– Soutient la maintenance du système d’information permettant de contrôler l’équité au moyen de données géographiques et agrégées par sexe.
5. Une assistance technique est fournie au gouvernement, aux ONG et à tous les autres partenaires aux différentes étapes de la mise en œuvre, du suivi et de l’évaluation du programme dirigé par les instances sub-nationales, y compris le renforcement des capacités du personnel de l’équipe gouvernementale et des ONG.
– Fournit un appui technique aux administrations nationales décentralisées et déconcentrées et aux ONG, pour les phases de planification, de développement, de mise en œuvre et d’évaluation des programmes / projets de santé et de nutrition.
– identifie les besoins en formation; conçoit et dirige des activités de formation et d’orientation à l’intention du personnel gouvernemental, des bénéficiaires et des autres partenaires pertinents, dans le but de renforcer les capacités, d’intensifier, de pérenniser les programmes / projets et de reproduire les services.
6. Les capacités du personnel du bureau de zone sont renforcées grâce à un appui efficace au renforcement des capacités pour l’élaboration, la mise en œuvre et la gestion des programmes de survie et de développement de l’enfant.
– Conçoit et met en œuvre un programme de formation / développement du personnel afin de renforcer les capacités du personnel du bureau de zone en ce qui concerne les compétences requises pour les besoins techniques, ainsi que pour l’élaboration, la mise en œuvre et la gestion des programmes de la Survie et du Développement de l’Enfant. Organise des activités d’orientation, d’ateliers, de formation et d’apprentissage / perfectionnement pertinentes, notamment en s’appuyant sur l’assistance technique du bureau de pays et en partenariat avec les organismes collaborateurs pour fournir au personnel des informations techniques de pointe.
7. L’UNICEF et le gouvernement assurent et garantissent la reddition de compte en matière d’assistance pour l’approvisionnement et les services et le décaissement des fonds du programme pour la Survie et le Développement de l’Enfant.
– Coordonne avec le personnel du bureau de pays les activités d’assistance, liées ou non à la fourniture, garantit la responsabilité de l’UNICEF, des partenaires gouvernementaux et de tous les partenaires d’exécution. Certifie les décaissements des fonds, en veillant à ce que ces activités s’inscrivent dans les plans d’action et les affectations prévus au budget-programme ; et orienter et former les partenaires d’exécution du gouvernement et de l’UNICEF aux politiques et procédures d’approvisionnement et de non-approvisionnement de l’UNICEF. Surveille l’allocation globale et le décaissement des fonds du programme, en s’assurant que les fonds sont correctement coordonnés, surveillés et liquidés. Soumettre les rapports de situation financière à la direction conformément aux règlements et aux directives.
8. Des relations de travail efficaces avec les homologues internes et externes sont maintenues pour le plaidoyer, la coordination technique, le partage d’informations et la mise en réseau des connaissances.
– Coordonne les activités et échange des informations et des connaissances avec d’autres programmes afin de contribuer à la réalisation des objectifs généraux du programme de pays. Crée des systèmes efficaces de suivi, de bases de données et de réseaux de connaissances et de rapports pour assurer la disponibilité d’informations et de données de programmatiques actualisées et précises, et contribue à l’élaboration de supports de communication et de stratégies pour soutenir le plaidoyer et la participation communautaire à la santé, au WASH et à la nutrition; et élargir le partenariat avec toutes les parties prenantes aux niveaux national, régional, communal, communautaire et des ménages, ainsi qu’avec les partenaires financiers, y compris le secteur privé, afin de réaliser les priorités du programme national, notamment la réalisation du programme des objectifs de développement durable.
– Facilite les partenariats et la collaboration avec des homologues externes, y compris ceux des Nations Unies et des partenaires sub-nationaux, afin d’améliorer la capacité de collecte et de diffusion des données pertinentes et d’échanger des informations sur le développement et la mise en œuvre de programmes / projets. Facilite l’échange de connaissances, d’informations, d’expériences et de leçons apprises.
9. Des informations pertinentes et stratégiques sont disponibles pour appuyer le programme de survie et de développement de l’enfant grâce à la mise en œuvre efficace d’un système de suivi intégré.
– En collaboration avec ses collègues du suivi et de l’évaluation et de la communication, effectue un suivi et une collecte de données précis et adéquats, et apporte son appui au système de suivi intégré, en consultation avec toutes les parties prenantes concernées.
– Coordonne avec les partenaires pour s’assurer que les systèmes de suivi sont correctement conçus et que la collecte et l’analyse des données issues des visites de terrain sont coordonnées et normalisées pour tous les programmes afin de contribuer au suivi de la performance des programmes.
– Fournit une assistance pour les exercices d’évaluation, la revue à mi-parcours du programme, la revue sectorielle annuelle et des réunions de prévision avec les homologues du gouvernement et tous les autres partenaires concernés. Analyse et évalue les données de surveillance, assure la réalisation des objectifs et propose des mesures correctives, le cas échéant.
10. Les rapports de programme / projet requis sont préparés à temps, conformément aux directives et procédures établies.
– Contribue à la préparation en temps utile des rapports annuels sectoriels et partage les informations avec les partenaires concernés, conformément aux directives et procédures établies. Participe à la préparation de tous les rapports de programme pour le Management, le conseil d’administration, les revues budgétaires, l’analyse du programme et les rapports annuels.
11. La préparation aux situations d’urgence est assurée, et dans les situations d’urgence, des interventions d’urgence coordonnées efficacement sont également assurées.
– Soutient le plan de préparation aux urgences en matière de santé, de nutrition et de WASH. En cas d’urgence, aide à surveiller et à évaluer la nature et l’étendue de la situation d’urgence dans la zone attribuée, selon les besoins. Fournit une assistance au bureau de pays pour déterminer les domaines dans lesquels une assistance est requise. Conformément aux engagements fondamentaux pour l’action humanitaire en faveur des enfants (CCC), renforce les partenariats avec les acteurs humanitaires œuvrant dans le domaine de la santé au sein du Comité permanent inter-agences.
12. La coordination quotidienne des programmes de santé, WASH, de nutrition dans le bureau de zone de Parakou et les autres tâches et responsabilités assignées sont efficacement accomplies.
– Coordonne, supervise et gère l’équipe de la santé et de nutrition du bureau de terrain de Parakou.
– Assume toutes autres tâches et responsabilités assignées en fonction de l’objectif du poste et produit les résultats attendus et convenus.
IV- IMPACT DES RÉSULTATS :
L’efficience et l’efficacité du soutien apporté par le spécialiste de la santé à la préparation, à la planification et à la mise en œuvre des programmes facilitent l’obtention de résultats concrets et durables ayant un impact direct sur l’amélioration de la santé des femmes et des enfants les plus marginalisés et vulnérables, en particulier dans la région nord du Bénin. Cela contribue à maintenir et à renforcer la crédibilité et la capacité de l’UNICEF à continuer à fournir des services de programme pour protéger les droits des enfants et à promouvoir une plus grande égalité sociale pour leur permettre de survivre, de se développer et de réaliser leur plein potentiel dans la société.
V- COMPÉTENCES ET NIVEAU DE COMPÉTENCE REQUIS :
• Valeurs fondamentales :
–  Engagement      • Diversité et inclusion      • Intégrité
Les compétences de base :
– La Communication [II]         – Le Travail en équipe[II]            – La recherche de résultats [II]
Les Compétences fonctionnelles :
– La Direction et la supervision (I)     • La Formulation de stratégies et de concepts (II)    • La capacité d’analyse (III)    • La capacité de nouer des relations professionnelles et la mise en réseau (II)   * La capacité de prendre des décisions et d’initier une action (II)
• L’application de l’expertise technique (III)
VI- CRITERES DE SELECTION ET CONDITIONS DE DEPOT DES CANDIDATURES :
• Qualifications : 
– Diplôme universitaire du niveau Master dans l’un des domaines suivants : santé publique / nutrition, santé pédiatrique, santé familiale, recherche en santé, santé mondiale / internationale, politique et / ou gestion de la santé, sciences de la santé environnementale, biostatistique, socio-médical, éducation à la santé, épidémiologie ou tout autre domaine technique pertinent.
Expérience :
– Au moins cinq années d’expérience professionnelle dans au moins un des domaines suivants: planification et gestion de la santé publique / de la nutrition, soins de santé maternelle et néonatale, ou préparation aux urgences sanitaires / à l’aide humanitaire.
– L’ Expérience de travail dans un pays en développement est considérée comme un atout.
– Une expérience pertinente dans une agence ou une organisation du système des Nations Unies est considérée comme un atout.
Connaissances et aptitudes linguistiques :
– Maîtrise du français et de l’anglais écrit et parlé est requise.
– La connaissance d’une autre langue officielle de l’ONU est un atout.
Pièces à fournir :
– Une lettre de motivation datée et signée, adressée au Représentant Résident de l’UNICEF au BENIN,
– Copie scannée du CV à jour, daté et signé
• – Le formulaire P11 des Nations Unies (version française), téléchargeable sur le site :  https://www.unicef.org/drcongo/french/P11_french(2).pdf
– Copie du ou des diplômes pertinents en lien avec les qualifications requises pour le poste
– Les certificats ou attestations d’expériences requises et en lien avec le poste et les expériences retracées dans le CV et le P11.NB/ Les candidatures sont reçues uniquement en ligne, sur la plateforme de recrutement d’UNICEF https://www.unicef.org/about/employ/ où le présent avis est publié
• Les candidatures féminines qualifiées sont vivement encouragées.
• Seuls les candidats/es présélectionné/e/s seront contacté/es. Il pourra leur être demandé de fournir un casier judiciaire.
•  UNICEF se réserve le droit de ne point donner de suite au présent sans préjudice d’aucune sorte.
• L’UNICEF a une politique de tolérance zéro en matière de comportement incompatible avec les buts et objectifs de l’Organisation des Nations Unies et de l’UNICEF, notamment l’exploitation et les abus sexuels, le harcèlement sexuel, l’abus de pouvoir et la discrimination. L’UNICEF adhère également à des principes stricts de sauvegarde des enfants. Par conséquent, tous les candidats sélectionnés seront soumis à des vérifications de référence de base rigoureuses et seront tenus de respecter ces normes et principes.

Advertised: 30 Aug 2019 W. Central Africa Standard Time
Applications close: 13 Sep 2019 10:30 AM W. Central Africa Standard Time

APPLY

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire