...

Le gouvernement éthiopien annonce contrôler 70 % de la région de Tigré


Video player

Le gouvernement éthiopien a annoncé vendredi que ses forces contrôlaient désormais 70% des régions du nord du Tigré. Redwan Hussein, conseiller à la sécurité nationale du Premier ministre Abiy Ahmed, a déclaré que la Force de défense nationale éthiopienne avait pris le contrôle de la majeure partie de la région du Tigré. Selon ses propos, l’aide humanitaire affluait « comme jamais auparavant ».

Il a affirmé que l’aide atteignait également des zones non encore contrôlées par la Force de défense nationale éthiopienne. C’est une conséquence directe de l’accord de paix signé entre les deux parties auparavant en guerre.

« Trente-cinq camions de nourriture et 3 camions de médicaments sont arrivés dans (la ville de) Shire. Les vols sont autorisés. Les services sont reconnectés », a écrit Hussein sur Twitter.

Il a ajouté que le récent accord entre le gouvernement et les rebelles du Tigré offrait des opportunités d’améliorer les services.

Le 2 novembre, les pourparlers de paix entre le gouvernement éthiopien et les rebelles du Tigré ont porté leurs fruits, mettant fin à une guerre de deux. Plu d’un demi-million de personnes ont perdu la vie.

Getechow Reda, conseiller du président du Tigré, s’exprimant quelques jours après la conclusion de l’accord de paix, a dit que chaque geste qu’ils font, est motivé par la nécessité de garantir les intérêts du peuple du Tigré. « Si un accord de paix peut assurer notre survie, pourquoi ne pas essayer ? » a-t-il indiqué.

👉Rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp

Le conflit du Tigré a également fait déplacer des millions d’autres personnes depuis novembre 2020.

Il y a eu des allégations selon lesquelles les forces éthiopiennes auraient commis des atrocités pendant le conflit. Des affirmations démenties par Addis-Abeba.

Dans un rapport publié le 29 octobre, l’ONU estime que 2,75 millions de personnes en Éthiopie se sont déplacées à l’intérieur du pays et que 12,5 millions d’enfants ont besoin d’une aide humanitaire.

Un rapport publié par des experts des droits de l’homme de l’ONU a accusé les deux parties d’avoir commis des exactions qui frôlent les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité.

 

Lire aussi : Joe Biden et Xi Jinping se rencontreront au G20

→ A LIRE AUSSI : Qatar 2022 : les téléphones vierges sont conseillés

→ A LIRE AUSSI : Joe Biden et Xi Jinping se rencontreront au G20

→ A LIRE AUSSI : Même après son retrait, Kherson reste toujours un territoire russe

--

Quel est ton avis sur doingbuzz en terme de qualités de service?

Consulter son résultat

Loading ... Loading ...
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire