togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Kemi Seba : Arrêté puis libéré au Bénin, l’activiste dit toute la vérité

&Quot;L'Occident N'Est Plus Le Shérif De L’humanité&Quot;, Kemi Seba

L’activiste béninois bien connu, Kemi Seba, a récemment été au cœur de l’actualité après avoir été arrêté puis libéré par les autorités de son pays. Les raisons de son arrestation sont liées à des accusations d' »appel à l’insurrection ». Après avoir passé près de sept heures en détention, il a finalement été relâché.

Cependant, il a rapidement pris la parole pour partager ses points de vue sur la situation, laissant entendre qu’il est la cible d’une conspiration impliquant le gouvernement béninois et des dirigeants français, en tant qu’opposant farouche.

Kemi Seba en dit plus sur son arrestation

Dans une publication sur ses comptes de médias sociaux, l’activiste a expliqué les circonstances de son arrestation et de sa libération. Il a déclaré : « Bénin : arrêté cette nuit, je suis désormais libre comme l’air. Gardé à vue pendant 6 heures 30 minutes par la police sur ordre du gouvernement béninois (qui lui-même agit sur ordre de la Françafrique), ils m’ont relâché ainsi que mes deux frères à 4 heures 50 minutes du matin. »

Lire aussi : Arrestation de Kemi Seba à Cotonou : Ce qu’il faut savoir

Ces mots reflètent son point de vue selon lequel il est persécuté en raison de son opposition politique aux autorités béninoises, avec le soutien supposé de la « Françafrique ».

L’activiste s’annonce au Niger

Kemi Seba a également souligné sa conviction que sa présence en prison serait plus préjudiciable pour ses adversaires politiques que s’il était libre, affirmant que son influence grandit au sein de la population béninoise et dans l’Afrique francophone. Il a promis de s’exprimer davantage sur cette affaire le lendemain, via ses réseaux sociaux, tout en critiquant la « Françafrique » et le président français de manière véhémente.

Lire aussi : Cameroun: Kémi Seba s’attaque violemment au président Biya (Vidéo)

L’activiste a annoncé son intention de se rendre au Niger, actuellement en conflit avec les organisations sous-régionales et la France en raison du récent coup d’État militaire contre le président Mohamed Bazoum. Il prévoit de soutenir le général Tchiani au Niger et de s’opposer à la « Françafrique ».

La situation continue d’évoluer, et les actions de Kemi Seba restent sous les projecteurs de l’actualité en Afrique de l’Ouest.