France : Perquisition au ministère de la justice


Video player

 

Pour une affaire de conflit d’intérêts, le ministre de la justice, Dupont Moretti, va devoir se soumettre à la Loi. Cet ancien avocat devenu ministre est mêlé à des affaires qui entachent aujourd’hui son impartialité.

La perquisition de ce 1er juillet est menée par les gendarmes de la section de recherche de Paris. Elle concerne une enquête de la Cour de justice de la République, portant sur des soupçons de conflits d’intérêt visant le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti. Le tout est lié à ses anciennes activités d’avocat.

D’après une source proche de l’enquête, le garde des Sceaux est présent lors de cette perquisition et il est « serein » face à cette procédure. Selon Franceinfotv, le ministre de la Justice est visé par des plaintes déposées par trois syndicats de magistrats, ainsi que par l’association Anticor.

Il lui est reproché d’avoir lancé en septembre dernier des poursuites administratives contre trois magistrats du Parquet national financier (PNF) qui ont participé à une enquête préliminaire visant à identifier la taupe qui aurait informé Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog qu’ils étaient sur écoute. Il est question du fameux dossier « fadettes ». « On est chez les dingues », avait réagi le ministre vendredi passé.

En effet, la demande du ministre visait à « vérifier si des manquements avaient été commis ». Cette affaire n’est pas prête à connaître son épilogue.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire